- Advertisement -

Produits confisqués au port d’Alger: ce qu’il faut savoir…

Après avoir passé leurs vacances d’été en Algérie, nos compatriotes de la communauté algérienne résidant à l’étranger s’apprêtent à retourner chez eux.

Aussi, nombreux ont été ceux qui avaient fait l’acquisition de produits électroménagers ou autres, pour leur besoin domestique en les embarquant avec eux dans leurs bagages, tels que par exemple, des appareils de réception « démo », afin soit de capter le bouquet des chaines de télévision algérienne pour en faire usage une fois chez eux à l’étranger soit également, il est vrai, pour revendre ces produits électroménagers et rembourser de ce fait, le prix des billets de leur voyage, soit enfin des produits alimentaires subventionnés en Algérie destinés à la consommation locale.

Port d’Alger : certains produits interdits

Cependant, il est à signaler que certains produits acquis en Algérie peuvent bien faire l’objet de confiscation, selon les lois algériennes, car soumis à l’impôt.
En effet, la réglementation considère le fait de faire sortir certains produits vendus ou subventionnés en Algérie comme une transaction illégale, d’autant si ce produit est ciblé par une interdiction ou par une notice de non validité.
Dans ce cas, la tentative de faire sortir ce produit du territoire algérien est considérée comme une infraction à la loi du Commerce et son auteur passible de sanction.
Ce que peut faire le voyageur, si le produit en question n’est pas ciblé par une interdiction quelconque, il doit être mis dans la soute à bagages ou en cabine et déclaré à l’agent des frontières. Dans le cas où ce produit est nécessaire pour le voyageur pendant la durée de son voyage, le mieux encore est de le mettre dans une boite à part, un carton par exemple, en signaler la nature, et le prendre comme bagage à main.

Confiscation des produits au port d’Alger

La non observation de ces mesures basiques, peut entraîner des quiproquos et des malentendus inutiles dont il est conseillé de faire l’économie.
En effet, le port d’Alger a vécu plusieurs de ces cas de confiscation de marchandises ces derniers jours, notamment concernant les produits alimentaires, comme l’huile d’olive, l’huile de tournesol, le couscous, la semoule, etc., ainsi que des produits électroménagers, selon des témoins qui ont rapporté ces faits à grande échelle sur les réseaux sociaux.
Subséquemment, il n’est jamais de trop de conseiller à nos compatriotes d’être vigilants et attentifs à ce type de situation qui peuvent leur être préjudiciables inutilement, et de savoir que tout produit imposable peut être légalement saisi et confisqué.

Les voyageurs doivent connaître les mesures

Tout voyageur peut – et doit- connaitre les mesures à prendre pour ses bagages en avion ou en bateau, comme les interdictions et les choses à ne pas prendre ou faire, et qui peuvent être ciblées par des contreventions.
Dans le cas de la compagnie maritime Algérie Ferries, celle-ci a publié sur son site la nature des produits interdits à transporter, sur ses navires, par les voyageurs, lors des traversées. Elle a également précisé le poids des produits autorisés à emporter par passager.
Les passagers ont tendance à transporter avec eux tous types de produits lors des voyages par bateau, que ce soit au départ de l’Algérie vers la France ou vice-versa. De nombreux voyageurs, qui se manifestent ces derniers temps sur les réseaux sociaux, affirment que des marchandises leur ont été saisies au niveau du port. Certains d’entre eux n’hésitent pas à crier au scandale, alors qu’une simple déclaration préalable aurait pu éviter le malentendu.
Pourtant, Algérie Ferries a publié sur son site les produits qui sont bel et bien interdits à transporter lors de ses dessertes. Les passagers ne sont autorisés à transporter avec eux que les bagages et objets dont l’origine est personnelle, notamment des marchandises. « Tout contrevenant, devra payer le double frais et ni le capitaine, ni l’entreprise n’encourent aucune responsabilité pour pertes ou dommages », indique la compagnie.

Port d'Alger djalia-dz
Port d’Alger djalia-dz

De même, il est « interdit d’embarquer ou de placer dans ses bagages une matière inflammable, explosive ou dangereuse ou bien des objets dont l’importation ou l’exportation et prohibée, ou non conforme aux lois, règlements de douanes et de police ».
La CNAN, comme Air Algérie, affiche de longue date ce type de mesures à prendre et qu’il serait à la fois utile et bénéfique de consulter afin d’éviter un stress inutile et des dommages préjudiciables et somme toute largement évitables.

Port d’Alger: Découvrez ce que la douane a saisi au port d’Alger

 

Air Algérie Vidéo-Scène de panique à bord d’un avion d’Air Algérie

 port d’Alger

Pour recevoir des infos exclusives sur Facebook suivez nous
Actualités Similaires