lundi, juin 17, 2024
- Advertisement -

Quelle ville française est la plus chère en matière de stationnement ?

Quelle ville française où le stationnement est le plus cher ? une question à laquelle, nous tenterons de répondre dans cet article.

Le stationnement en France est souvent associé à des coûts élevés, en particulier dans les grandes villes. Zenpark, le premier opérateur de parkings partagés en France, a récemment publié son classement annuel des villes où le stationnement est le plus cher. Dans cette étude, Montpellier se retrouve sous les projecteurs, mais pas nécessairement pour les raisons souhaitées par les résidents.

 

Quelle ville française : Montpellier dans le Top 10 pour le prix à l’heure

Quelle ville française : Montpellier dans le Top 10 pour le prix à l'heure
Quelle ville française : Montpellier dans le Top 10 pour le prix à l’heure

En septembre de l’année dernière, la start-up Zenpark a classé Montpellier à la 10ème place de son classement des villes françaises où le stationnement en voirie coûte le plus cher. Il s’agissait de la première apparition de Montpellier dans ce triste Top 10.

La raison invoquée par Zenpark était « l’augmentation des tarifs de stationnement survenue pendant l’été à Montpellier ». Selon l’étude, le tarif moyen pour une heure de stationnement en voirie à Montpellier s’élève à 1,30 € (ce chiffre prend en compte les différentes zones tarifaires).

 

Quelle ville française : Des abonnements de parking coûteux

Quelle ville française : Des abonnements de parking coûteux
Des abonnements de parking coûteux

D’après une étude spécifique publiée en 2023 par Zenpark, il est clair que cette tendance se manifeste également dans les tarifs des parkings à Montpellier. La ville se classe désormais à la 6ème position parmi les villes françaises où le stationnement en parking est le plus coûteux. Les résidents montpelliérains doivent désormais débourser en moyenne 97€ par mois pour bénéficier d’une place de parking.

Comparé à d’autres grandes villes, les tarifs de Montpellier restent inférieurs à ceux de Paris (192€/mois, 1ère position), Marseille (120€/mois, 2ème position), Lille (103€/mois, 3ème position), Lyon (100€/mois, 4ème position) et Bordeaux (98€/mois, 5ème position). Cependant, ils demeurent plus élevés que ceux de Toulouse (96€/mois, 7ème position), Strasbourg (92€/mois, 8ème position), Nantes (83€/mois, 9ème position) et Dijon (48,77€/mois, 10ème position).

 

Quelle ville française : Des mesures anti-voiture et leurs répercussions

Quelle ville française : Des mesures anti-voiture et leurs répercussions
Des mesures anti-voiture et leurs répercussions

Selon les explications fournies par Zenpark, cette situation peut s’expliquer par les mesures prises par les grandes villes, y compris Montpellier, pour encourager les résidents à réduire leur dépendance à l’égard de l’automobile. Ces initiatives comprennent la diminution du nombre de places de stationnement disponibles, la transformation de certains quartiers en zones piétonnes et l’augmentation des tarifs de stationnement, qui s’appliquent désormais également aux deux-roues.

Étant donné que près d’un quart des conducteurs en circulation est constamment à la recherche d’une place de stationnement, ces mesures visent à favoriser l’utilisation des transports en commun ainsi que des modes de déplacement plus durables.

À lire également : Quelle ville française est la destination la plus recherchée sur Airbnb en 2023 ?

Quelle ville française : Des disparités selon les quartiers

Lorsqu’il s’agit des tarifs de stationnement, il est essentiel de prendre en compte une réalité souvent occultée par les prix moyens : les disparités existantes d’un quartier à l’autre. Selon les données fournies par Zenpark, une entreprise spécialisée dans les parkings partagés, il est indéniable que le tarif de l’abonnement annuel peut considérablement varier en fonction de la localisation géographique.

Au sein des villes elles-mêmes, des inégalités territoriales se manifestent clairement en matière de prix de location des places de parking. Les quartiers les plus proches des centres-villes, souvent caractérisés par une forte demande en termes de stationnement, affichent généralement des tarifs plus élevés.

Cette tendance s’explique par la proximité des commodités, des lieux de travail, des zones commerçantes et des attractions touristiques, qui incitent les résidents et les visiteurs à chercher activement des solutions de stationnement dans ces zones centrales.

Il est également important de noter que ces disparités territoriales dans les prix des abonnements annuels de stationnement ne sont pas propres à Montpellier, mais constituent une réalité présente dans de nombreuses villes à travers le pays. Les différences économiques, sociales et géographiques entre les quartiers d’une même ville peuvent influencer de manière significative les coûts de location des parkings.

Suivez nous sur :facebook

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires