lundi, juin 17, 2024
- Advertisement -

Renouvellement de passeport : le calvaire des Algériens à l’étranger

Une vidéo circulante sur les réseaux sociaux révèle le calvaire interminable des Algériens devant les consulats étrangers pour un renouvellement de passeport.

 

 

La diaspora algérienne en France, comme dans d’autres pays, est confrontée à une série de difficultés épineuses lorsqu’elle se rend dans les consulats pour effectuer des démarches administratives. Chaque année, à l’approche de la saison estivale, les images dégradantes de centaines d’Algériens patientant dans des files d’attente interminables devant les consulats, principalement pour le renouvellement de leurs passeports, suscitent une profonde frustration.

Malgré les déclarations récurrentes des autorités algériennes, qui s’engagent à améliorer les conditions d’accueil et à simplifier les procédures administratives pour les Algériens résidant à l’étranger, la réalité sur le terrain est hélas bien différente et laisse beaucoup à désirer.Les membres de la communauté algérienne en France, nombreux et diversifiés, sont confrontés à un ensemble complexe de problèmes lorsqu’ils se rendent dans les consulats algériens.

Les longues files d’attente nocturnes, où les Algériens se voient contraints d’attendre des heures voire toute la nuit pour espérer accomplir les formalités nécessaires, constituent une expérience humiliante et épuisante. Ces scènes récurrentes se déroulent devant les consulats, générant un sentiment d’exaspération et de colère chez les Algériens qui aspirent à un traitement digne et respectueux de leurs droits.

 

Renouvellement de passeport : Les longues files d’attente devant les consulats

Chaque année, lorsque la saison estivale approche à grands pas, une scène récurrente et déconcertante se déroule devant les consulats algériens en France : des centaines d’Algériens, dans une mosaïque de visages et d’histoires personnelles, patientent patiemment dans des files d’attente interminables.

Ces images dégradantes, qui se répètent inlassablement, mettent en évidence la détresse et les frustrations auxquelles sont confrontés ces individus qui aspirent à renouveler leurs passeports, une démarche cruciale pour ceux qui ont élu domicile à l’étranger.

Ces files d’attente gigantesques sont le résultat d’une demande pressante et inévitable : le renouvellement des passeports, qui permet aux Algériens de l’étranger de continuer à jouir de leurs droits et de leurs libertés, de voyager, et de rester en lien avec leur pays d’origine.

Cependant, malgré l’importance de cette procédure, il est frappant de constater à quel point les ressortissants algériens sont confrontés à des défis majeurs lorsqu’ils se présentent aux consulats pour accomplir cette tâche.

 

Renouvellement de passeport : Le calvaire des Algériens devant le Consulat d’Algérie à Nanterre

Le Consulat d’Algérie à Nanterre, établi au cœur de la région parisienne, revêt une importance capitale pour les ressortissants algériens en France, attirant une affluence considérable de demandeurs chaque semaine.

Dès les premières lueurs de l’aube, une scène saisissante se déploie devant cette structure consulaire, où des centaines d’Algériens se rassemblent avec détermination pour accomplir leurs démarches administratives.

La nécessité de se présenter en personne et les contraintes bureaucratiques imposées par le processus conduisent certains d’entre eux à une extrémité déchirante : ils se voient obligés de passer la nuit à même le sol devant le Consulat, dans l’espoir de garantir leur place dans la file d’attente dès l’ouverture des portes.

Cette réalité troublante met en évidence les difficultés auxquelles sont confrontés les Algériens résidant en France lorsqu’ils tentent de s’adresser à leur Consulat pour obtenir les services et les documents nécessaires.

Le Consulat d’Algérie à Nanterre, en raison de sa proximité avec la région parisienne densément peuplée, se trouve être l’une des principales destinations pour la communauté algérienne. Cependant, cette forte demande se traduit par une affluence massive qui engendre des temps d’attente excessifs et des conditions souvent pénibles pour ceux qui cherchent à accomplir leurs formalités consulaires.

 

Renouvellement de passeport : Les vidéos témoignant du désarroi des Algériens

 

Les réseaux sociaux se sont transformés en une plateforme de partage pour les Algériens, leur permettant d’échanger leurs expériences et de témoigner de leur calvaire quotidien dans les files d’attente interminables devant les consulats. Ces plateformes numériques sont devenues un moyen puissant pour la diaspora algérienne de faire entendre sa voix et de mettre en lumière les difficultés auxquelles elle est confrontée.

Des vidéos poignantes circulent, capturant des moments d’attente dès les premières heures de la matinée devant le Consulat d’Algérie à Nanterre, où des jeunes Algériens, empreints d’espoir et de détermination, se rassemblent dans l’espoir d’obtenir un précieux ticket d’accès pour le renouvellement de leurs passeports.

Ces vidéos, partagées massivement sur les réseaux sociaux, témoignent de la réalité crue et édifiante de ces files d’attente, mettant en lumière les conditions souvent difficiles dans lesquelles les ressortissants algériens exercent leur droit de recourir aux services consulaires. Elles suscitent l’empathie et l’indignation, non seulement parmi la diaspora algérienne, mais aussi parmi les citoyens du monde entier, qui prennent conscience des défis auxquels sont confrontés ces individus dans leur quête légitime de documents et de services consulaires.

Le député Abdelouahab Yagoubi, membre de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), a récemment attiré l’attention sur le calvaire vécu par les Algériens résidant en France devant le Consulat de Nanterre. Dans une vidéo percutante publiée sur sa page Facebook le samedi 20 mai, il expose la réalité déchirante à laquelle sont confrontés ces individus.

La séquence courte mais saisissante montre des dizaines d’Algériens de tous âges et des deux sexes, formant une longue file d’attente devant le portail du Consulat d’Algérie à Nanterre dès 7 heures du matin, le vendredi 19 mai 2023. Parmi eux, certains ont même fait le choix de venir en famille, poussant leurs bébés dans des poussettes, attendant patiemment sur des dizaines de mètres à l’extérieur du bâtiment, dans l’espoir de voir le Consulat ouvrir ses portes.

Dans un texte accompagnant sa vidéo, le député exprime son profond mécontentement face à cette situation intolérable. Il souligne que l’image des files d’attente quotidiennes devant les consulats n’est en aucun cas honorable. Il ne mâche pas ses mots en qualifiant l’accueil réservé aux ressortissants algériens devant ces consulats d’« indigne », dénonçant ainsi l’injustice dont ils sont victimes.

 

Renouvellement de passeport : Les contraintes et les délais d’attente

 

Outre les longues files d’attente, les ressortissants algériens doivent souvent faire face à d’autres contraintes. Par exemple, ceux d’Avignon sont obligés de prendre le TGV et de se rendre au Consulat général à Marseille pour obtenir un simple rendez-vous sur un bout de papier. De plus, les délais d’attente pour obtenir ces rendez-vous peuvent s’étendre sur plusieurs mois, ce qui ajoute encore plus de frustration et de désarroi pour les Algériens de l’étranger.

 

Renouvellement de passeport : Les propositions d’un député pour soulager les Algériens en France

Dans un plaidoyer adressé aux autorités algériennes, le député à l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelouahab Yagoubi, a formulé plusieurs recommandations visant à faciliter les procédures administratives pour les Algériens résidant en France au niveau des consulats. Une de ses suggestions majeures consiste à accélérer la mise en place d’un portail électronique sécurisé dédié à l’administration consulaire en ligne des ressortissants algériens, tel que le servicepublicconsulaire.dz.

Ce portail permettrait aux utilisateurs de créer, gérer et mettre à jour leurs dossiers en ligne, traitant ainsi la plupart des démarches consulaires à distance. L’idée sous-jacente est de réduire au maximum les déplacements physiques des citoyens vers les consulats, limitant ainsi ces visites uniquement aux retraits de documents préalablement établis.

Dans sa proposition, le député Yagoubi souhaite également la restauration du droit d’entrée sur le territoire national uniquement sur présentation de la carte nationale d’identité biométrique. Il remet en question l’obligation actuelle pour les ressortissants algériens de se procurer un visa pour revenir en Algérie, même s’ils peuvent prouver leur citoyenneté par tout document adéquat. Cette mesure vise à alléger les formalités pour les voyageurs et à simplifier leur retour au pays d’origine.

Par ailleurs, le député a également plaidé en faveur d’une prolongation de la validité de la carte d’identité biométrique et de la carte d’immatriculation consulaire à 15 ans. Actuellement, ces documents ont une durée de validité de 10 ans. En prolongeant leur validité, les Algériens résidant en France bénéficieraient d’une période plus longue avant de devoir effectuer les démarches de renouvellement, réduisant ainsi leur fréquence de visites aux consulats et simplifiant leur gestion administrative.

La vidéo :

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires