vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Ressortissants algériens en France : une étudiante algérienne poignardée à l’université Paris Cité

Ces derniers temps de plus en plus d’agressions ont eu lieu notamment contre des ressortissants algériens en France. D’ailleurs c’est le cas d’une étudiante d’origine algérienne qui s’est fait poignarder au niveau de l’université de Paris Cité.

université Paris Cité
université Paris Cité

Un vrai film d’horreur vient de se produire ce mercredi 25 janvier à l’université de Paris Cité, même les étudiants n’arrivent toujours pas à le croire. Une étudiante se fait agresser au moment où elle va sortir de l’ascenseur. Âgée de 32 ans, d’origine algérienne, la victime a été touchée au niveau de la tête et des mains, elle s’est fait évacuer d’urgence dans un état critique.

Le suspect, de son côté, avait pris la fuite, mais s’est fait rapidement rattraper et mis en garde à vue avant d’être hospitalisé aussi.

Ressortissants algériens en France : une tentative d’homicide volontaire sur une étudiante algérienne

Une tentative d'homicide volontaire
Une tentative d’homicide volontaire

Les faits se seront déroulés au niveau du campus Saint-Germain-des-Prés qui est situé rue des Saints-Pères dans le 6e arrondissement. Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire qui a été confiée à la 3e division de la police judiciaire, selon le parquet de Paris.

Lire aussi :Nantes : Une agression sexuelle suscite la polémique contre une hôtesse de l’air

CAF France 2023 : Comment obtenir la prime d’activité avec les nouvelles règles de la CAF en 2023 ?

Les enquêteurs ont réussi à mettre la main sur deux couteaux, l’un à intérieur de la même Université, l’autre dans une poubelle au niveau d’une station de métro, selon les premiers éléments de l’enquête.

Le suspect mis en garde à vue
Le suspect mis en garde à vue

Le suspect originaire des Vanves – Malakoff, il a été placé en garde à vue avant d’être transféré à l’hôpital pour subir une opération.

Ressortissants algériens en France : aucune relation n’a été établie entre l’agresseur et sa victime

Un différent d’ordre public, c’est ce que les premiers éléments ont illustré, selon le parquet de Paris. Mais la nature de la relation entre l’étudiante algérienne et son agresseur n’est pas encore établie.

Le 7e étage du bâtiment, où le drame s’est passé, a été neutralisé pour mener l’enquête, d’après ce qu’a indiqué l’université. Cette dernière a même ajouté qu’une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place par le SAMU de Paris.

Mise au courant, la ministre de l’enseignement supérieur en France s’est déplacée sur les lieux. Et dit de penser fortement à l’étudiante algérienne victime de tentative d’homicide volontaire.

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires