jeudi, juin 13, 2024
- Advertisement -

Retraite anticipée 2023 : voyez si votre âge vous le permet !

Retraite anticipée 2023 – Les décrets initiaux sur la nouvelle réforme des retraites, soumis à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) et au Conseil d’État Français, traitent de la cruciale question de la retraite anticipée pour les futurs retraités Français.

Retraite anticipée : les premiers décrets soumis à la CNAV déçoivent

La retraite en France
La retraite en France

Lire aussi: Pôle emploi prévoit en 2023 un plan de recrutement dans ce secteur d’activité

Allocations, prix de tabac et Smic : ce qui change le mois prochain

Les organisations syndicales ont voté contre les premiers décrets soumis à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) pour avis. D’après des informations rapportées par le quotidien régional Le Parisien, la rédaction des textes de loi serait imprécise et potentiellement source d’erreurs. Par conséquent, cela inquiète beaucoup plus les futurs retraités, qui sont particulièrement concernés par la question de la retraite anticipée.

Retraites : le cumul des trimestres

Pour les individus Français ayant commencé à travailler très jeunes, la nouvelle réforme prévoit quatre (4) bornes d’âge pour la retraite anticipée. Il faudra avoir comptabilisé cinq (5) trimestres avant la fin de l’année civile de la date anniversaire. Puis, Il faut cumuler un total de durée de cotisation sur toute la carrière. Cela va donc de 168 trimestres à 172 trimestres, et ce, en fonction de l’année de naissance.

La nouvelle réforme des retraites en France 2023
La nouvelle réforme des retraites en France 2023

Lire aussi: Allocations et aides de CAF 2023 : des erreurs à répétition ont couté 6 milliards d’euros

Donc, les âges de départ officiels dévoilés pour la retraite anticipée sont les suivants :

  • Pour un début d’activité avant l’âge de seize (16) ans et cinq (5) trimestres cumulés avant la fin de l’année civile du seizième (16e) anniversaire, il faudra comptabiliser entre 168 trimestres et 172 trimestres. L’âge minimum de départ sera fixé à cinquante-huit (58) ans.
  • Pour un début d’activité avant l’âge de dix-huit (18) ans, les mêmes règles s’appliquent, mais l’âge minimum de départ sera établi à soixante (60) ans.
  • Pour un début d’activité avant l’âge de vingt (20) ans, les mêmes règles s’appliquent, mais l’âge minimum de départ anticipé dépendra de la date de naissance.
  • Pour un début d’activité avant l’âge de vingt et un (21) ans, bien que la règle des cinq (5) trimestres et la durée d’assurance de 168 trimestres à 172 trimestres restent identiques, l’âge de départ anticipé sera fixé à soixante-trois (63) ans.

L’âge légal de départ à la retraite en France

La pension de retraite en 2023
La pension de retraite en 2023

Lire aussi: Impôts 2023 : les garages, les piscines ou caves échappent-ils à la déclaration des biens immobiliers ?

L’âge légal de la retraite en France est de soixante-deux (62) ans et sera de soixante-quatre (64) ans pour les individus nés à partir de l’année 1968. Un prochain décret établira l’âge légal pour les assurés qui sont nés avant l’année 1968, avec un report de trois (3) mois par génération. Certaines catégories d’assurés peuvent donc prendre leur retraite plus tôt en cas de handicap. Même si l’âge du taux plein automatique soit de 67 ans.

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires