- Advertisement -

Retraite: Elle perd un trimestre pour… un franc de moins

Pour un franc de moins, une femme voit un trimestre non validé pour sa retraite en France. Agé de 57 ans, cette dernière ne sait plus à quel saint se vouer pour rétablir son droit. L’invraissemblable histoire peut par ailleurs donné des idées aux futurs retraités. 

“Autour de moi, ça fait rire tout le monde, mais moi, ça ne me fait pas rire ». C’est en ces termes que l’infortunée femme s’est exprimée jeudi 7 septembre dernier sur RMC. Il est vrai que cette affaire a plutôt allure d’une ancedote mais dont les conséquences sont beaucoup plus sérieux pour la prétendante à la retraite.

Répondant au prénom de Brigitte, celle-ci, une comptable dans son état ne peut plus assurer un travail plein. Atteinte d’une maladie à la rétine, elle est contrainte de travailler à mi-temps pour le fait qu’elle ne peut pas se tenir devant son micro toute la journée.

Retraite: “autour de moi, ça fait rire tout le monde, mais moi, ça ne me fait pas rire »

Elle ainsi décidé de partir en retraite afin de garantir un revenu suppélementaire. Pour ce faire, elle a constitué son dossier en cumulant tous les trimestres assurés durant sa vie active.

A sa grande surprise, Brigitte qu’un trimestre qu’elle avait travaillé en 1985 n’a pas pu être validé par la caisse de retraite. Motif? un franc, soit l’équivalent de 15 centimes d’euros aujourd’hui manquait dans le calcul, lui a t-on expliqué.

LIRE AUSSI: Calendrier scolaire: les parents en colère pour cette raison !

 La femme multiplie les démarches en vain

Une nouvelle qui a boulversé la comptable. “Je n’ai pas triché, j’ai travaillé pour avoir cette retraite et on me dit qu’il me manque un franc”, a t-elle déclaré encore sur RMC. Dépitée mais loin de s’avouer vaincue, Brigitte a fait un recours pour recouvrir son droit. La caisse de retraite n’a cependant rien voulu entendre.

Lire aussi: Voici les 5 aides sociales méconnues pour les retraités

Après cette fin de non recevoir qui lui a été réservé, la quinquagénaire est allée rencontrer le médiateur. Aucune bonne nouvelle n’est venue la soulager. Ultime démarche, rapporte Capital, elle s’en est remise au le ministre du Travail, Olivier Dussopt. Elle attend toujours.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires