web analytics
- Advertisement -
Ressortissants AlgériensRetraite pour les Algériens : La France annonce une nouvelle mesure !

Retraite pour les Algériens : La France annonce une nouvelle mesure !

Retraite pour les Algériens – Après la mise en place de la nouvelle réforme des retraites en France qui prévoit notamment, de reculer l’âge légal de départ à la retraite de 62 ans à 64 ans.  En effet, selon tous les sondages d’opinion, cette nouvelle mesure qui consiste au recule de l’âge légal de départ à la retraite est rejeté par une large majorité de Français.

Actuellement, la France s’apprête à réformer son système de contrôle des pensions de retraite versées en Algérie aux retraités Algériens. L’adoption par le gouvernement Français de cette nouvelle réforme des pensions vise à réduire la fraude et avoir une gestion plus efficace et ce, ont créant un équilibre entre la technologie moderne et les méthodes traditionnelles.

Retraite pour les Algériens : La France annonce une nouvelle mesure !

Pensions de retraite
Pensions de retraite

La France a annoncé la mise en place prochainement de nouvelles mesures destinées à améliorer le contrôle des retraités algériens qui bénéficie de pensions en Algérie. La mise en place de ce nouveau dispositif est prévue pour le printemps prochain (2024).

Il faut noter que, ces initiatives s’inscrivent dans le cadre d’un rapport publié par la Commission des Affaires sociales du Sénat Français sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année prochaine (2024).

Ces nouvelles mesures consistent sur la mise en place de procédures technologiques avancées, notamment la biométrie et ce, en complément des traditionnelles méthodes de vérification.

Ce nouveau dispositif vise notamment, les retraités Algériens bénéficiant du système de retraite Français, il a pour but de sécuriser et d’authentifier les transactions financières.

Retraite en France pour les étrangers : Un nouveau système biométrique de vérification

Retraite pour les Algériens
Retraite pour les Algériens

Selon les derniers chiffres de la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse), la France verse annuellement environ 3,8 milliards d’euros en pension à 1,1 million de retraités vivant hors de son territoire.

Il faut souligner que la moitié de ces pensions de retraite font l’objet d’un contrôle régulier en collaboration avec les registres d’état civil des autres Etats européens, un vide se fait donc sentir pour les 53 % restants, particulièrement pour les retraités en Algérie.

Le directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, Renaud Villard, a donné plus de détails sur le nouveau système biométrique. En effet, ce système permet aux retraités de fournir une vidéo d’eux-mêmes afin de vérifier les données biométriques et ce, via une application mobile.

Ce nouveau système de vérification, nécessite alors l’utilisation d’un smartphone, Renaud Villard espère rencontrer une adoption positive, même parmi les plus âgés.

En parallèle, à ce nouveau dispositif de contrôle une seconde mesure a vu le jour. Cette dernière implique une collaboration avec les banques locales chargées de la distribution des pensions.

En effet, les banques se voient autorisées à convoquer les retraités pour procéder à la vérification. Ce qui va donc renforcer l’authenticité des documents et des informations fournies par les concerner.

Retraite pour les Algériens : Le système Français des retraites compte 347 000 retraités Algériens

Réforme des retraites en France est entrée en vigueur le 1er septembre
Réforme des retraites en France est entrée en vigueur le 1er septembre

Lire aussi : Algérie : chute des prix de l’immobilier fait le bonheur des ressortissants Algériens

Les conditions d’obtention de la nationalité et le sort des sans-papiers

Il est très important de souligner que, l’Algérie compte le plus grand nombre de retraités du système de retraite Français vivant à l’étranger. En effet, au 31 décembre 2021, le nombre d’Algériens bénéficiaires de la retraite en France est de 347.000.

Ces derniers touchent en moyenne 249 euros par mois, ce qui représente donc près d’un milliard d’euros versés chaque année.

Le lancement de ce nouveau système « biométrique » est prévu pour le printemps prochain (2024), avec une phase initiale optionnelle. Cependant, dès le mois de janvier 2027, l’utilisation de données biométriques ainsi que de smartphones deviendra une obligation.

Cette nouvelle initiative reflète l’engagement de gouvernement Français à lutter contre la fraude et d’assurer la légitimité des paiements des pensions de retraite à l’étranger, particulièrement en Algérie.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -