- Advertisement -

Revenu de solidarité active: Cap sur l’expérimentation de France Travail à La Réunion.

Le gouvernement français met désormais le cap sur l’expérimentation France Travail en accompagnant aux allocataires du revenu de solidarité active ( RSA) des parcours adaptés à leurs besoins. Le projet a été lancé le mois de mai dernier à La Réunion. 

En France, l’heure est d’adopter un nouveau dispositif pour le monde du travail. Le gouvernement a décidé d’une réforme qui consiste de mettre en place un nouveau établissement pour la gestion de l’emploi en France. Il s’agit de France Travail qui prendra le relai de pôle emploi.

Ce nouveau dispositif a pour objectif de minimiser les affres du chômage dans le pays. Un fléau qui coûte énormément au trésor public puisque les sans emploi ouvrent droit à une indemnité ou le revenu de solidarité active (RSA)

Revenu de solidarité active: C’est quoi?

Une prime qui « assure aux personnes sans ressources ou disposant de faibles ressources un niveau minimum de revenu, variable selon la composition du foyer. Il est ouvert, sous certaines conditions, aux personnes d’au moins 25 ans et aux personnes de 18 à 24 ans si elles sont jeunes parents ou justifient d’un durée d’activité professionnelle minimum au cours des trois dernières années ».

Les bénéficiaires de cette allocation sont appelés à s’inscrire sur le site pôle emploi pour un éventuel recrutement. Il se trouve cependant que ce ne sont pas tous les chômeurs qui en prennent la peine. Ca ne sera plus le cas avec France travail qui veillera au grain.

Revenu de solidarité active: les  ambitions du gouvernement

« Les agents de Pôle emploi sont en charge de l’accompagnement professionnel. Or, il y a toute une partie des personnes sans emploi qui ont d’autres freins. Quand vous avez en face de vous quelqu’un qui a un problème de logement, d’addiction, de mobilité, il faut avoir les bonnes réponses. On doit être en mesure d’apporter une réponse globale, avec les travailleurs sociaux du Département, les agents de Pôle emploi, les communes et intercommunalités« , a expliqué en outre, la Première ministre, Élisabeth Borne, dans une interview accordée au journal, samedi 10 juin au journal la Provence.

« Nous allons donner des moyens supplémentaires aux communes et intercommunalités pour accueillir les jeunes enfants : on voit beaucoup de jeunes mamans qui acceptent un emploi uniquement parce qu’il correspond aux horaires pendant lesquels quelqu’un s’occupe de leur enfant. On veut sortir de cette logique et permettre à toutes les femmes de pouvoir choisir leur projet professionnel. On met 5,5 milliards d’euros supplémentaires sur le quinquennat pour créer 100 000 places en crèche et chez les assistantes maternelles d’ici 2027 et 200 000 d’ici 2030 : pour cela, il faut des moyens pour accompagner l’investissement, mais aussi le fonctionnement de ces structures.« , a t-elle ajouté.

Revenu de solidarité active: La Réunion passe à l’expérimentation

Ce nouveau dispositif est actuellement en phase d’expérimentation. L’opération a été lancée le 13 mai dernier par la Première ministre à partir de La Réunion, un département qui fait partie des 18 territoires volontaires pour tester France Travail.

Le principe est simple. Il consiste à accompagner les allocataires du revenu de solidarité active en leur proposant des parcours adaptés à leurs besoins et à leurs projets. L’accompagnement comprend également « des activités co-définies, tels que des ateliers de remobilisation ou des actions de formation », explique le centre inffo qui souligne qu’un contrat d’engagement sera signé entre ls deux parties.

 

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires