dimanche, juillet 21, 2024
- Advertisement -

RSA AAH et la prime d’activité : le gouvernement Français envisage une augmentation en avril 2023

RSA AAH et la prime d’activité, dès le premier avril de cette année 2023, les prestations et aides sociales vont connaitre une augmentation. En effet elles progresseront de 1,6 %. Toutefois, cette augmentation est perçue comme insuffisante par de nombreuses associations, parce qu’elle ne reflète pas le niveau de l’inflation qui grimpe toujours et touche tous les secteurs. Bon à savoir que  cette augmentation est calculée selon le mode habituel.

CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)
CAF (La Caisse d’Allocations Familiales)

Lire aussi: Le montant de l’AAH après la revalorisation d’avril 2023

Prestations sociales : trêve hivernale, RSA, chèque énergie… Ce qui change à partir du 1er avril 2023

RSA AAH et la prime d’activité : le gouvernement Français envisage une augmentation en avril

Les augmentations des aides et prestations sociales ne sont pas négligeables, mais beaucoup d’associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion considèrent que ces augmentations ne sont pas suffisantes face à la hausse des prix.

Selon Noam Leandri, qui est à la tête du collectif Alerte, qui rassemble 34 associations qui luttent contre la pauvreté, « les prestations et aides sociales ne peuvent pas se limiter à une hausse de 1,6 % alors que les prix de tous les produits de consommation sont en train de flamber ».

Une augmentation du Revenu de Solidarité Active (RSA)

Le montant du RSA (Revenu de Solidarité Active) a été augmenté de 9,20 euros, passant donc de 598,55 euros à 607,75 euros. Ce revenu est accessible aux individus âgés de 25 ans et plus, et aux jeunes actifs de 18 ans à 24 ans.

Le Revenu de Solidarité Active est un dispositif pour l’accompagnement social et professionnel afin d’aider à l’accès à l’emploi ou consolider certaines capacités professionnelles quand on ne tire pas, ou peu de ressources de son activité.

Il repose sur un système qui est simple de droits et de devoirs, surtout le droit à un revenu minimum ou à un complément de ressources, et le devoir de rechercher un travail, ou d’auto entreprendre des actions en faveur de sa réinsertion. Les bénéficiaires de ce revenu ne sont pas obligés de le déclarer sur leur déclaration d’impôt de cette année 2023, parce qu’il n’est pas imposable.

La prime d'activité
La prime d’activité

Lire aussi: Primes et aides 2023 : la CAF alerte ses allocataires

L’Allocation Adulte Handicapé, revalorisée

Au premier avril de cette année 2023, le montant de l‘AAH (Allocation Adulte Handicapé) sera augmenté elle aussi de 1,6 %, après avoir déjà connu une hausse de 4 % en mois de juillet dernier 2022. Cette nouvelle revalorisation des aides et prestations sociales constitue donc une bonne nouvelle pour les bénéficiaires.

À compter de cette année 2023, l’Allocation Adulte Handicapé est individuelle, ce qui signifie que les revenus du conjoint ou partenaire ne sont plus pris en compte dans le calcul. Donc, l‘allocation mensuelle sera de 971,96 euros, ce qui représente donc un supplément de 15,30 euros par rapport à son montant avant cette revalorisation.

Si vous percevez d‘autres revenus tels qu‘une retraite, une rente d‘accident du travail ou une pension d‘invalidité, ils se cumuleront avec l’Allocation Adulte Handicapé pour un total ne dépassant pas 971,37 euros.

Les individus ayant été contraints d’interrompre leur activité professionnelle pour des raisons de santé peuvent bénéficier de l‘Allocation Adulte Handicapé même après leur reprise d‘emploi, et cumuler cette allocation avec leur salaire pendant les six (6) premiers mois. De plus, le montant de plusieurs aides et prestations sociales telles que l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), la prime d‘activité (PA) et le Revenu de Solidarité Active (RSA) a également augmenté.

Les bénéficiaires de la PA (prime d‘activité) auront une agréable surprise le premier avril 2023. Cette aide qui est destinée principalement aux travailleurs à faibles revenus, connaitra une augmentation de 1,6% pour atteindre le montant de 595,60 euros.

Cette évolution s‘explique par cette inflation qui pèse lourdement sur les finances des citoyens Français. Cette hausse de 5,6% depuis le premier juillet dernier (2022) intervient alors que selon la direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES), un tiers des citoyens Français éligibles à cette prime ne sollicitent pas la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) pour en bénéficier.

Le Revenu de Solidarité Active (RSA)
Le Revenu de Solidarité Active (RSA)

Lire aussi: Le chèque alimentaire 2023 : fera-t-il son grand retour et qui est concerné par cette aide ?

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires