web analytics
- Advertisement -
ActualitéRyanair: les pilotes basés en Belgique ne décollèrent pas

Ryanair: les pilotes basés en Belgique ne décollèrent pas

Les pilotes de la compagnie irlandaise, Ryanair, basés en Belgique ne décollèrent pas. Après leur grève du weekend dernier, ils comptent en effet revenir à la charge à travers d’autres mouvements de protestation durant cet été, indique leur syndicat. 

Rien ne va plus entre Ryanair et ses pilotes basés en Belgique. Pour faire valoir leurs droits, ces derniers ont décidé de passer à l’action en menant une grève de deux jours, les 15 et 16 juillet. Comme il fallait bien s’y attendre, le débrayage n’a pas été sans conséquences sur le trafic aérien au départ de l’aéroport Charleroi notamment où plus de 120 vols ont été annulés. On recense près de 20.000 passagers qui ont été impactés par ce contretemps.

Les protestataires qui réclament notamment le respect de la convention collective prévoyant un certain nombre de jours de repos, ne comptent pas en rester là. Ils envisagent en effet d’autres grèves cet été et au delà, a indiqué leur syndicat.

Ryanair: les pilotes annoncent « une grève de deux jours cet été »

Il y aura « encore une grève de deux jours cet été, et si rien ne change malgré tout, il y aura encore des grèves de deux fois deux jours chaque mois à partir de septembre », prévient en effet Didier Lebbe, secrétaire permanent de la CNE dans une déclaration au journal belge Le soir.  Aucune date n’a été arrêtée pour le moment pour ces actions.

C’est dire en somme que le bras de fer entre les deux parties risque de s’inscrire dans la durée. Les contestataires ne semblent pas prêts à faire machine arrière et affichent une détermination sans faille d’aller jusqu’au bout de leur mouvement.

Ryanair: un bras de fer qui risque de perdurer

Commentant cet état de fait, la direction de Ryanair qui ne veut décidemment pas aussi lâcher du lest, a affirmé que « les syndicats de pilotes belges devraient négocier plutôt que de faire grève ».

Celle-ci doit pourtant trouver une solution. Elle doit inviter les représentant des pilotes basés en Belgique à la table pour négocier une sortie de crise.

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -