web analytics
- Advertisement -
ActualitéRyanair : un passager perturbateur se fait expulser d’un avion

Ryanair : un passager perturbateur se fait expulser d’un avion

Un passager de Ryanair a récemment fait les gros titres après avoir été escorté hors d’un vol en état d’ébriété, nécessitant l’intervention de policiers armés.

 

L’incident s’est déroulé sur un vol de l’aéroport de Manchester à l’aéroport de Santander en Espagne, et a entraîné des retards et une perturbation pour les autres passagers à bord. Cet article examinera les détails de l’incident, y compris les actions du passager, les mesures prises par l’équipage de cabine et les conséquences légales auxquelles il a été confronté.

 

 

Ryanair : Les circonstances de l’incident

Ryanair : Les circonstances de l'incident

Darren Gill, un homme de 33 ans, se trouvait à bord du vol concerné en compagnie de sa compagne et de leur jeune fils. Malheureusement, leur voyage a été entaché par un retard considérable de sept heures au départ initial, prévu pour 13h00 heure locale. Cette situation a frustré Gill, qui a décidé de passer son temps dans les bars de l’aéroport, s’adonnant à une consommation excessive d’alcool. Malheureusement, son choix de consommation a eu des conséquences néfastes lorsqu’il est finalement monté à bord de l’avion. Son état d’ébriété était évident, et cela a rapidement conduit à des comportements perturbateurs qui ont eu un impact négatif sur l’ensemble des passagers et de l’équipage de cabine.

 

 

Ryanair : L’incident à bord de l’avion

Ryanair : L'incident à bord de l'avion

Une fois à bord de l’avion, Darren Gill a commencé à proférer des insultes à l’encontre de sa partenaire qui, malheureusement, était installée à l’arrière de l’appareil. L’atmosphère à bord est rapidement devenue tendue et perturbée, mettant en danger le confort et la sécurité des autres passagers. Consciente de la gravité de la situation, l’équipe de cabine de la compagnie aérienne, Ryanair, a immédiatement réagi en alertant les autorités compétentes et en appelant la police pour intervenir.

Le personnel de cabine a témoigné du comportement non coopératif de Gill, qui semblait ignorer les annonces importantes et les consignes de sécurité cruciales pour le bon déroulement du vol. Cette attitude indisciplinée et irresponsable a déclenché l’inquiétude parmi les membres de l’équipage, qui ont rapidement réalisé qu’ils ne pouvaient pas gérer la situation seuls. Afin de maintenir l’ordre et d’assurer la sécurité de tous à bord, ils ont pris la décision de solliciter l’aide des forces de l’ordre.

 

 

L’intervention des policiers

 

Face à la détérioration rapide de la situation à bord de l’avion, les policiers se sont dépêchés sur les lieux pour rétablir l’ordre et assurer la sécurité de tous les passagers. Dès leur arrivée, ils n’ont pas tardé à constater l’état d’ébriété évident de Darren Gill, qui émanait de son haleine chargée d’alcool, de ses troubles de l’élocution et de sa démarche instable. Ces signes extérieurs ne laissaient aucun doute quant à son état d’intoxication avancée.

Cependant, au lieu de faire preuve de coopération envers les autorités présentes, Gill a continué à manifester un comportement agressif et désobéissant. Malgré les efforts des policiers pour le calmer et l’inciter à se conformer aux procédures légales, il a persisté dans son attitude conflictuelle. En quittant l’avion, Gill a même exprimé sa frustration en donnant un coup de tête violent à un poteau en acier, démontrant ainsi sa propension à la violence et son incapacité à maîtriser ses impulsions.

 

 

Conséquences légales pour Gill

Après les incidents troublants survenus à bord de l’avion, Darren Gill a dû faire face aux conséquences juridiques de ses actes. Il a comparu devant le tribunal de première instance de Manchester, où il a reconnu sa culpabilité pour le délit d’avoir été en état d’ébriété à bord d’un avion. La cour a pris en compte la gravité de ses comportements perturbateurs et a rendu un jugement approprié en conséquence.

La condamnation infligée à Gill comprend plusieurs aspects financiers qui visent à sanctionner son comportement irresponsable et à prévenir de telles infractions à l’avenir. Une amende de 459 £ (585 $) lui a été imposée, reflétant la gravité des perturbations qu’il a causées à bord de l’avion et les conséquences néfastes sur la tranquillité et le confort des autres passagers. Cependant, cela ne s’arrête pas là. Gill a également dû s’acquitter d’une suramende compensatoire de 184 £ (235 $), qui vise à réparer les préjudices subis par les parties affectées par ses actions. Enfin, des frais judiciaires de 85 £ (108 $) ont été ajoutés pour couvrir les dépenses liées à la procédure juridique.

Ces sanctions financières prononcées par le tribunal soulignent l’importance cruciale de respecter les règles et les réglementations lors des voyages en avion. Le comportement perturbateur de Gill, influencé par une consommation excessive d’alcool, a compromis la sécurité, le confort et la sérénité des autres passagers à bord de l’appareil. En imposant ces amendes et ces frais, le tribunal envoie un message fort à l’encontre de toute personne tentée de se livrer à des actes similaires.

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -