web analytics
- Advertisement -
ActualitéSalima Souakri : Le trophée du CIO "femme et sport" est enfin...

Salima Souakri : Le trophée du CIO « femme et sport » est enfin arrivé, en attendant la cérémonie officielle.

Après trente-six longues années de carrière entre tatamis et d’autres attributions à but non lucratif en sa qualité d’ambassadrice de bonne volonté chez l’Unicef, La Secrétaire d’État chargée du sport d’élite, Mme Salima Souakri, a reçu lundi dernier, son trophée « femme et sport « , qui lui a été décerné par la plus grande instance sportive internationale, le Comité International Olympique, en l’occurrence.

Cette distinction qui lui a été, rappelons-le, décernée en 2020, avant que la cérémonie prévue à New-York ne soit finalement annulée à cause de la pandémie.

Il a fallu donc attendre jusqu’à cette année de 2021, pour que le CIO puisse enfin transmettre par le biais du Comité Olympique et Sportif Algérien, cette prestigieuse récompense au profit de l’Algérie, en guise d’un parcours héroïque et avec plein d’engagement de notre ancienne championne de Judo, et qui n’est autre que notre bien-aimé Salima Souakri.

A cet effet, le président du Comité International Olympique, M. Thomas Bakh, avait délégué à l’occasion de la journée internationale de la Femme, M. Abderrahmane Hammad, président du COA, pour remettre le trophée « Femme et Sport » a sa destinataire, en attendant l’organisation d’une cérémonie officielle et qui sera certainement organisée en présence des hautes autorités en repense à la dimension symbolique de cette récompense qui valorise la distinction des Femmes algériennes à l’échelle mondial. En marge de cet évènement, Salima Souakri, qui était visiblement très émue, n’a pu retenir ses larmes en déclarant « cette distinction est le fruit de tous ceux qui ont cru en moi, et plus particulièrement mon défunt frère qui a payé le prix fort pour que je puisse un jour offrir à mon payé cette prestigieuse récompense ».

Pour rappel, l’actuelle secrétaire d’état chargée du sport d’élite, Mme Salima Souakri, avait pleuré son frère policier pendant la décennie noire, après que le défunt s’est interposé avec bravoure à un groupe armé qui voulait l’empêcher de prendre part aux jeux Olympiques.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -