jeudi, juillet 25, 2024
- Advertisement -

Situation sanitaire : Macron tiendra un conseil de défense ce lundi

 Emmanuel Macron tiendra un conseil de défense lundi 27 décembre pour « réévaluer la situation sanitaire » dans le pays.

Face à la nouvelle vague provoquée par le variant Omicron, Emmanuel Macron tiendra lundi 27 décembre un conseil de défense sanitaire consacré au Covid-19, juste avant le Conseil des ministres qui doit adopter le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal.

Conseil de défense sanitaire lundi 27 décembre

Le président français doit participer par visioconférence au conseil de défense sanitaire qui est prévu à 16 h 00, une heure avant le Conseil des ministres, a précisé l’Élysée.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait indiqué mercredi 22 décembre qu’une

« réévaluation de la situation sanitaire » était prévue à cette date.

Alors que l’arrivée du variant Omicron affole les chiffres de contamination partout en Europe.

Repartie en trombe depuis plusieurs semaines, l’épidémie a désormais pris le visage du variant Omicron.

Le gouvernement prévoit qu’il devienne majoritaire dans le pays d’ici peu, entre Noël et le Jour de l’an.

Si plusieurs études montrent que l’efficacité des vaccins est nettement réduite avec seulement deux doses face à ce variant, une dose de rappel permettrait de relever le niveau de protection.

La Haute autorité de santé (HAS) a ainsi recommandé que la dose de rappel puisse être réalisée à partir de trois mois pour la population éligible.

En attendant d’examiner cet avis, le ministère de la Santé a annoncé dans la foulée que le délai de rappel serait ramené à 4 mois dès maintenant et non à partir du 3 janvier comme initialement prévu.

Jusque-là, il était de 5 mois après la précédente injection.

Si pour le moment Omicron n’entraîne pas de vagues d’hospitalisations, ses répercussions potentielles inquiètent, étant donné son extrême contagiosité. 

« Le scénario réaliste, c’est que mi-janvier on sera à 200 000 contaminations jour », a estimé Benjamin Davido.

Avec le risque, évoqué jeudi par le Conseil scientifique, d’une paralysie de la société à cause d’une multiplication des arrêts de travail et de l’« absentéisme ».

Omicron fait peser le risque d’une

« désorganisation possible d’un certain nombre de services essentiels », a prévenu jeudi 23 décembre Jean-François Delfraissy.

 

 

Pour recevoir des infos exclusives suivez nous

Plus lire aussi:

Premier cas de contamination au variant « Omicron » détecté en Tunisie

Découvrez le pass sanitaire que les autorités algériennes ont imposé

Air Algérie lance de nouvelles dessertes domestiques

Transport maritimes : le ministère des Transports impose des nouvelles conditions

Algérie : Quarantaine obligatoires pour les voyageurs provenant de 8 pays !

L’Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Deux compagnies aériennes lancent une féroce compétition en France

 

Actualités Similaires