mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Meurtre de Lola : témoignage glaçant de la sœur de Dahbia. B

La France a été secoué par le meurtre d’une jeune collégienne de 12 ans nommée Lola

Une collégienne de 12 ans a été retrouvée dans une malle en plastique dans le 19e arrondissement de Paris.

Une suspecte principale a été arrêté après ce drame qui a choqué tous les français. Dahbia. B a porté des aveux devant les enquêteurs.

Témoignage glaçant de la sœur de Dahbia. B

« J’ai cru qu’elle avait tué son mec parce qu’elle en était capable », c’est ce que la soeur de la suspecte principale dans l’affaire de meurtre de Lola a déclaré sur sa soeur.

Depuis le 17 octobre dernier, Dahbia Benkired est incarcérée à la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne). Principale suspecte dans le meurtre de Lola, 12 ans, retrouvée morte dans une valise le 14 octobre dernier et dont les circonstances du décès avaient choqué les Français, elle est mise en examen pour « meurtre sur mineur de 12 ans » et « viol avec torture et actes de barbarie ».
Alors que l’instruction se poursuit, Le Parisien révèle le contenu des auditions de Friha, la sœur de Dahbia B., devant les enquêteurs.

Lire aussi : Meurtre de Lola : les motivations de Dahbia B

De nouveaux éléments qui éclairent sur la personnalité de cette femme de 24 ans.

« C’est une voleuse et une menteuse »

Friha est entendue par les enquêteurs après la découverte du corps de Lola à proximité de l’appartement qu’elle sous-louait. Lors de son audition, elle se livre sur sa relation avec ses deux sœurs, dont Dahbia B. qu’elle surnomme Dina. « Je les aime bien. Elles me font de la peine.

Je les aide parce que je travaille dans une boulangerie. Je suis comme leur mère. Elles viennent chez moi lorsqu’elles ne savent plus où aller », dit l’Algérienne arrivée en France en 2016 où elle rejoint sa mère malade d’un cancer qui finira par en mourir. « Elles fument du shit. On dirait qu’elles n’ont pas de cerveau », regrette la jeune femme de 26 ans.

Quant à Dahbia B., elle dresse un portrait pas plus élogieux. Elle rappelle qu’elle est sans-domicile, sans emploi et sans-papiers et la décrit comme une personne manipulatrice. « Elle fait tout dans son intérêt. C’est une voleuse et une menteuse », juge-t-elle allant même jusqu’à la décrire comme « la mauvaise graine de la famille ».

Une attitude étrange

Face aux enquêteurs, Friha revient sur la soirée du 14 octobre. En rentrant dans son studio, elle ignore que le meurtre de la petite Lola vient d’y être commis. Vers 22h30, Dahbia B. fait irruption dans l’appartement et demande à sa sœur aînée de l’aider à porter des valises dont celle renfermant le corps de la jeune fille de 12. Friha s’inquiète auprès de sa sœur pour savoir ce que renferment ces caisses, sans que Dahbia B. veuille lui répondre. À partir de ce moment, Friha prend peur. « J’ai crié, j’ai pleuré. Je me demandais s’il n’y avait pas des armes ou de la drogue dans la boîte », confie-t-elle. Puis elle prend la fuite. « J’ai cru qu’elle avait tué son mec parce qu’elle l’aimait trop et qu’elle en était capable », explique-t-elle.

Dahbia djalia-dz
Friha révèle aux enquêteurs qu’elle avait remarqué une attitude étrange chez sa sœur depuis l’été dernier. « Dina disait des choses bizarres comme ‘J’ai vendu mon âme’ et qu’elle avait été envoûtée. Une nuit, elle m’a réveillé en disant ‘J’ai reçu un message. Ils vont me tuer le 16… J’ai pensé que c’était à cause du shit ».

Actualités Similaires