jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Ticket 9 euro : découvrez les nouveautés

Pour cette somme n’importe qui pouvait emprunter les trains régionaux et locaux, métros, tramways et bus. Certains demandent le prolongement du dispositif.

En effet, l’abonnement mensuel à 9 euros pour tout le réseau allemand aurait permis de transférer 10 % du trafic de la route au rail et de réduire l’inflation. Régions et Etat cherchent une suite pour l’expérience qui prend fin le 1 er  septembre.

Le passe à 9 euro pour parcourir l’Allemagne dans tous les sens a fini par convaincre jusqu’aux plus féroces détracteurs de la mesure. Pendant trois mois, les Allemands et les visiteurs ont pu voyager pour 9 euros mensuels sur les réseaux locaux et régionaux : train, tram, métro, ferry… à l’exclusion des trains grandes lignes. L’expérience prend pourtant fin ce mercredi et le gouvernement est divisé sur les suites possibles.

Ticket 9 euro: prolongation

Le ministre des Finances, Christian Lindner, s’est longtemps opposé à une prolongation d’une « quasi-gratuité » des transports dont il évalue le coût à 14 milliards d’euros par an. Mercredi, il a néanmoins annoncé sur twitter qu’il est maintenant prêt à étudier une nouvelle formule. La condition est qu’elle demande moins de ressources financières et qu’elle répartisse la charge financière entre les régions et l’Etat.

Le chancelier Olaf Scholz était déjà convaincu que cette idée à 2,5 milliards d’euros « est la meilleure » que son gouvernement ait eue jusqu’ici. A l’heure des bilans, elle apparaît déjà comme un succès, malgré les trains bondés et les quais surchargés. Décidée à la hâte, l’opération n’avait pas été anticipée par la Deutsche Bahn.

Ticket 9 euro: 52 millions de tickets vendus

Environ 52 millions de tickets ont été vendus entre juin et août, auxquels s’ajoutent plus de 10 millions d’abonnements existants dont les tarifs ont été ajustés. Un passager sur cinq était un nouveau client : « Le ticket 9 euro a été utilisé en particulier pendant les heures creuses, par exemple pour faire des achats, pendant les loisirs et pour les excursions », indique la société de transport de Berlin, la BVG. Il a surtout conquis les citadins, qui l’ont préféré aux abonnements mensuels de 86 euros comme à Berlin ou de 115 euros comme à Hambourg, par exemple.

L’opération avait été lancée dans le cadre du « paquet » d’aides mis en place en mars dernier pour protéger le pouvoir d’achat des Allemands. Elle a permis effectivement de réduire l’inflation de 2 points de pourcentage, selon les données de l’office de la statistique allemand. « Je prévois que la fin du ticket à 9 euros amènera une hausse d’un point de pourcentage », a prévenu l’économiste Marcel Fratzscher.

Ticket 9 euro: Transfert de 10 % de la route au rail

Le bilan carbone définitif n’est en revanche pas encore disponible. Les premières analyses tablaient sur un transfert de la route vers le rail de seulement 3 %. La fédération allemande des entreprises de transports (VDV) assure maintenant que 10 % des trajets en voiture ont été reportés vers le rail. L’opération aurait « permis d’économiser autant de CO2 qu’une année de limitation de vitesse sur les autoroutes », soit 1,8 million de tonnes de CO2, assure Oliver Wolff, le directeur général de la VDV.

Ticket 9 euro djalia-dz
Ticket 9 euro djalia-dz

Plusieurs idées circulent pour prolonger l’opération avec un abonnement mensuel allant de 49 à 69 euros, valable dans toute l’Allemagne. Les négociations s’annoncent néanmoins compliquées pour trouver un système commun aux 16 régions allemandes et aux 70 sociétés de transports publics du pays.

Dans un premier temps, l’expérience a déjà apporté une conclusion nette : « la simplicité du système de tarification doit être une référence dans toutes les offres futures », a résumé la directrice des transports publics berlinois, Eva Kreienkamp.

Ticket 9 euro

Actualités Similaires