web analytics
- Advertisement -
ActualitéTitre de séjour métiers en tension 2024 : Darmanin défend l’article 3 de...

Titre de séjour métiers en tension 2024 : Darmanin défend l’article 3 de projet de loi immigration !

Titre de séjour métiers en tension – Le ministre Français de l’Intérieur, Gérald Darmanin réaffirme le lundi 30 octobre 2023 sur BFMTV-RMC son intention de défendre l’article 3 du nouveau projet de loi sur l’immigration en France. En effet, cet article en question stipule la création d’un nouveau titre de séjour en France pour les métiers en tension.

En effet, si Le ministre Français de l’Intérieur, Gérald Darmanin se dit ouvert à un « compromis », il insiste pour que ce dernier se fasse sur « une base d’efficacité et de justice ».

Projet de loi sur l’immigration : Darmanin veut être très dur avec les immigrés délinquants et intégrer ceux qui veulent vraiment travailler

Titre de séjour en France
Titre de séjour en France

Lire aussi : Titre de séjour métiers en tension : ce qui va changer pour les travailleurs sans-papiers !

Le ministre Français, Gérald Darmanin, qui disait vouloir être « méchant avec les méchants et gentil avec les gentils », continue de montrer sa détermination de faire passer son nouveau projet de loi sur l’immigration lors de son passage le lundi 30 octobre sur BFMTV -RMC.

En effet, Gérald Darmanin réaffirme son intention de défendre la création d’un nouveau titre de séjour pour les métiers en tension. Il déclare que « Avec le ministre du travail, Olivier Dussopt, on tient toujours à l’article 3, de cet », et ce, avant le début des débats sur ce texte au Sénat le lundi 6 novembre 2023.

Le casse-tête sur ce nouveau projet de loi n’est donc toujours pas résolu. En effet, à l’Assemblée nationale, Les Républicains font de ladite mesure une condition indispensable de leur soutien, sans laquelle le gouvernement français ne peut espérer l’adoption de son nouveau texte de loi, à moins de dégainer un 49.3.

La droite Française brandit une menace et ce, afin de peser dans le rapport de forces « la motion de censure ». Il faut noter que sur les 62 députés de droite, 19 députés avaient voté la nouvelle réforme des retraites. En effet, le sort de la première ministre Élisabeth Borne et celui de son gouvernement s’étaient joués neuf (9) voix près.

Si le gouvernement français veut faire passer la disposition par circulaire, la pression vient également de son propre camp, en effet, une partie de la majorité soutient fermement cette mesure.

Dernier élément de cette équation, le Rassemblement national, en effet le dimanche dernier 29 octobre 2023, Marine Le Pen a indiqué sur France 3 que les députés de son parti pourraient voter le nouveau projet de loi sur l’immigration si l’article 3 de ce texte est retiré.

Loi sur l'immigration : Gérald Darmanin persiste et signe
Loi sur l’immigration : Gérald Darmanin persiste et signe

Cette prise de position n’a pas échappé à Gérald Darmanin, qui en profite pour rendre les coups à la droite, après qu’Olivier Marleix, chef des députés Républicains, a déclaré le samedi 28 octobre 2023, dans le journal Le Parisien que le le texte du ministre de l’Intérieur comprenait des « fausses mesures de droite », ainsi que de « vraies mesures de gauche ».

Si le ministre Français de l’Intérieur, Gérald Darmanin assure ne « pas chercher les voix de Marine Le Pen », il voit en son éventuellement soutenir une preuve de « l’absurdité du comportement d’Olivier Marleix ». droite républicaine », afin de mieux inviter les Républicains à se distinguer du Rassemblement National et donc… à ne pas corréler son vote à l’avenir de l’article 3 de cette loi.

Titre de séjour métiers en tension : Darmanin défend l’article 3 du projet de loi immigration !

Pour le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin ce nouveau texte de loi sur l’immigration est un « Texte d’intérêt général ». Il ajoute : « On n’est pas chez les Républicains sur une ligne du Rassemblement national, ou alors j’ai mal comprendre la droite Française ».

En défendant un texte de loi d’intérêt général pour les Français, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin fustige la « politique politique », qui a « peu d’intérêt quand il y a des attentats sur sol Français ».

Gérald Darmanin a rencontré une nouvelle fois en avant les grands autres axes de son nouveau texte de loi, comme :

Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF)
Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF)

Le ministre de l’Intérieur relève donc la nécessité d’un texte de loi équilibrée :

« Autant on doit expulser les immigrés délinquants, autant on doit intégrer les étrangers qui veulent vraiment travailler ».

Darmanin ajoute : « On va trouver un compromis », avançant toutefois que celui-ci doit se faire « sur une base d’efficacité et de justice ». Dès lors, il ne s’agit pas de jeter à la mer tous les étrangers :

  • Qui travaille.
  • Qui respecte les règles de la République.
  • Qui vibre au son de la Marseillaise.
  • Qui travaille très durement.

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -