vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Transport en France: le pass navigo plus cher en 2024?

Le transport en France risque de coûter encore plus cher à l’horizon 2024. L’alerte a été donnée cette semaine par un élu municipale de Paris qui a indiqué via un tweet que les prix du pass navigo pourront être revus à la hausse l’année prochaine.

Les français qui font face à une inflation galopante depuis quelques mois déjà risquent de voir le prix du transport en France augmenter considérablement. Le fameux pass navigo risque en effet de passer le cap des 100 euros dès l’année prochaine.

Cette éventualité concerne surtout la ville de Paris qui accueillera, faut-il le rappeler, les Jeux olympiques durant l’été 2024. Selon un élu de la commune parisienne, le pass navigo passera à 120 euros à partir de l’année prochaine.

Transport en France: une augmentation en vue du pass navigo

Il est à signaler que ce titre de transport en France a subit une importante hausse en 2023 passant à 84 euros au lieu de 75 euros auparavant, soit près de 12% d’augmentation. Une augmentation qui a été dénoncée alors.

Jacques Baudrier, adjoint PCF à la ville de Paris et membre du conseil d’Île-de-France Mobilités qui a fait part de cette éventuelle nouvelle hausse a directement accusé le président de la République d’être derrière cette décision.

Transport en France: Emmanuel Macron montré du doigt

« Macron prépare un Pass Navigo à 120 euros. L’Etat vient de sortir un rapport qui n’est rien d’autre qu’un brûlot. Il propose d’apporter presque aucun financement nouveau à IDF mobilités. La conséquence immédiate d’une telle décision serait un Pass Navigo en 2024 à 120 euros », a écrit en effet l’élu dans un message sur son tweeter. 

La réponse du Conseil de l’Ile de France à cette proposition ne s’est pas faite attendre. « Île-de-France Mobilités refuse absolument des scénarios reposant sur des hausses abracadabrantesques des tarifs proposés par la mission qui seraient socialement insupportable pour les habitants et écologiquement nuisibles à la Région, car ils entraîneraient un report sur l’usage de la voiture. », a indiqué cet institution dont la présidente n’est autre que l’ancienne candidate malheureuse à la dernière élections présidentielle Valérie Pécresse

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires