dimanche, juin 16, 2024
- Advertisement -

Un ressortissant algérien condamné à 6 mois de prison

Un ressortissant algérien a été condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis suite à  plusieurs cambriolages. 

Un jeune algérien âgé de 26 a été jugé par le tribunal correctionnel de Rouen pour plusieurs cambriolages commis à Yvetot.

Le ressortissant algérien surpris en flagrant délit

Le jeune algérien de 26 ans a été surpris en flagrant délit alors qu’il commettait un vol dans un véhicule. Interpellé par les gendarmes de la brigade d’Yvetot, le suspect a été immédiatement placé en garde à vue. Sur les lieux, les forces de l’ordre retrouvent une trottinette électrique et diverses affaires dans un sac. Des objets qui interrogent puisque, quelques minutes plus tôt, une Yvetotaise avait signalé avoir été victime d’un vol de paires de chaussures sur son perron situé non loin du lieu de l’interpellation. Après son méfait, le voleur s’était enfui sur une trottinette électrique.

Six cambriolages résolus

L’interpellation va permettre aux gendarmes de la brigade d’Yvetot de résoudre plusieurs cambriolages commis entre le 25 et le 26 juin dans le centre-ville de la capitale du pays de Caux et ses alentours. A travers les plaintes des victimes et les investigations des enquêteurs qui ont permis de retracer le parcours du ressortissant algérien, pas moins de six cambriolages ont été solutionnés. Grâce au système de caméras implantées dans la ville, les enquêteurs ont pu matérialiser la présence du mis en cause à proximité et dans les créneaux horaires des lieux de vols ou tentatives de vols. Jugé le mardi 28 juin devant le tribunal judiciaire de Rouen en comparution immédiate, le jeune homme a été condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis. En situation irrégulière sur le territoire national, il lui a été notifié une obligation de quitter le territoire français.

Algérien djalia-dz
Algérien djalia-dz

Depuis le jugement, la plupart des objets dérobés ont été restitués. Il reste néanmoins plusieurs autres affaires, dont la trottinette électrique, qui n’ont pas encore été réclamées et qui n’appartiennent pas aux victimes connues. Les personnes qui en seraient les propriétaires sont invitées à se signaler à la brigade de gendarmerie d’Yvetot.

Pour recevoir des infos exclusives sur Facebook suivez nous
Actualités Similaires