web analytics
- Advertisement -
ActualitéUn vol d'Air France annulé à cause de la plaisanterie

Un vol d’Air France annulé à cause de la plaisanterie

Un employé de Paris-CDG a été placé en garde à vue après avoir susurré à une flette qu’elle devait bien se tenir car il y avait « un terroriste dans l’avion ». Un vol de la compagnie aérienne Air France a été annulé, et si l’homme plaide la mauvaise plaisanterie il risque jusqu’à 5 ans de prison.

L’incident relaté par Europe1 s’est déroulé le 14 juillet 2022 à l’aéroport de Paris-CDG : un agent intérimaire de 46 ans a voulu faire peur à une petite fille en lui disant « fait attention, il y a un terroriste dans l’avion » d’Air France qui devait s’envoler vers La Réunion (vol AF646 en Boeing 777-300ER tri-classe). La petite passagère en a parlé à ses parents qui ont alerté les hôtesses de l’air et stewards, les PNC prévenant à leur tour le commandant de bord.

Air France annule le vol

Les vérifications des personnels de sécurité ont retardé le vol, qui a finalement été annulé et reporté au lendemain, les passagers étant débarqués et « pris en charge par les équipes d’Air France pour la nuit ». La compagnie aérienne a expliqué qu’en « raison d’une suspicion d’acte de malveillance », l’équipage a décidé « conformément aux procédures de sûreté en place » d’interrompre la procédure de départ de l’avion, « et de faire procéder à une inspection de sûreté par la police. Aucune menace réelle n’a été observée lors de cette inspection », mais sa durée a amené à atteindre « le temps réglementaire d’engagement des équipages » – d’où son report.

Air France djalia-dz
Air France djalia-dz

Préjudice à 550.000

Inconnu des services de la DGSI, l’homme a été placé en garde à vue, et a expliqué selon Europe 1 qu’il voulait « plaisanter » et n’avait « pas conscience » des conséquences de son acte ; il ne voulait « nuire à personne ». Il est convoqué en février 2023 devant le tribunal de Bobigny pour répondre du chef « d’entrave à la circulation d’un aéronef ». Il risque jusqu’à 5 ans de prison et 18.000 euros d’amende, Air France ayant en outre porté plainte ; elle « évalue le préjudice à 550.000 euros ».

Pour recevoir des infos exclusives sur Facebook suivez nous
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -