- Advertisement -

Une manifestation à l’aéroport de Lille

Le projet d’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin fait face à une vive opposition de la part de nombreux groupes et associations.

 

En effet, des centaines de personnes se sont rassemblées samedi matin à l’aéroport de Lille-Lesquin pour protester contre le projet d’extension de l’aéroport. Les organisateurs de la manifestation, issus de plusieurs associations, ont appelé à une mobilisation festive pour sensibiliser le public aux nuisances environnementales et sanitaires causées par le trafic aérien.

 

Manifestation pacifique contre l’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin

Manifestation pacifique contre l'extension de l'aéroport de Lille-Lesquin
Manifestation pacifique contre l’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin

Entre 300 et 400 personnes ont pris part à la manifestation, qui a commencé à la mairie de Lesquin et s’est terminée à l’aéroport. Les participants ont appelé à la mise en place d’un couvre-feu et au plafonnement du nombre de vols quotidiens pour réduire les nuisances sonores et la pollution de l’air.

Les organisateurs ont également souligné les risques pour la santé publique associés aux niveaux de bruit élevés générés par le trafic aérien, tels que les troubles du sommeil, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. Ils ont également souligné la contribution de l’aviation commerciale aux émissions de CO2, la troisième cause de mortalité en France.

 

Le maire de Bouvines accuse le préfet

Le maire de Bouvines accuse le préfet
Le maire de Bouvines accuse le préfet

Le vice-président de la métropole lilloise et maire de Bouvines, Alain Bernard, a accusé le préfet de ne pas répondre aux préoccupations des manifestants. Il a souligné que les conseils municipaux de 35 communes avaient émis un avis défavorable sur le projet d’extension et que de nombreux élus s’étaient mobilisés contre celui-ci.

Plusieurs personnalités politiques étaient également présentes, dont le député Ugo Bernalicis et la vice-présidente de la métropole lilloise chargée du climat, Audrey Linkenheld. Le Parti Socialiste du Nord a également exprimé son opposition au projet, le qualifiant de « non-nécessaire » et susceptible de « menacer nos ressources en eau et amplifier toutes les pollutions ».

 

Un projet jugé anachronique

Un projet jugé anachronique
Un projet jugé anachronique

Le projet d’extension et de modernisation de l’aéroport de Lille-Lesquin prévoit l’agrandissement de l’aérogare, la création d’un nouveau parking et l’élargissement de la piste principale. Cependant, ce projet est remis en question par ses opposants qui le considèrent comme anachronique.

De plus, il fait partie d’une liste de 42 projets contestés surveillés par le ministère de l’Intérieur, et il est spécifiquement inclus dans un groupe de 17 sites considérés comme susceptibles « d’entraîner une radicalisation des actions ».

Le scénario de croissance du nombre de passagers prévoit une augmentation de 2,2 millions en 2019 à 3,9 millions en 2039, ce qui soulève des préoccupations quant à l’impact environnemental et sociétal de l’expansion de l’aéroport.

 

 

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires