web analytics
- Advertisement -
ActualitéVisa de travail suisse : conditions et procédure

Visa de travail suisse : conditions et procédure

Un visa de travail suisse est nécessaire pour y travailler. En Suisse, il faut avoir un permis de séjour avant de demander un visa d’entrée à des fins de travail. En résumé, il faut avoir un emploi en place avant de réaliser la demande de visa suisse.

Qui a besoin d’un visa de travail suisse ?

Même si la Suisse n’est pas membre de l’Union européenne, elle fait partie de l’AELE et autorise ainsi la circulation des ressortissants des pays de l’UE/AELE. En effet, les citoyens de l’UE/AELE peuvent entrer librement en Suisse et chercher du travail et ce, sans visa.

Ils peuvent également rester 3 mois tout en cherchant du travail. Par contre, ils doivent obtenir un permis de séjour suisse, dans le cas où ils trouveraient un emploi qui les oblige à rester en Suisse plus de 3 mois.

De leur côté, les ressortissants non UE/AELE doivent avoir un visa de travail suisse avant de partir. En plus d’avoir une offre d’emploi d’un employeur suisse, il doit remplir certaines conditions.

Les exemptés de cette règle sont les étudiants et les membres de famille des titulaires d’un permis d’établissement C.
Effectivement, les étudiants peuvent travailler un certain nombre d’heures tout en étudiant avec un visa étudiant, tandis que certains parents de résidents suisses peuvent travailler avec leur visa familial suisse.

Les conditions pour un visa de travail suisse

Certaines conditions doivent être respectées afin d’être éligible à un visa de travail suisse :

Avoir une offre d’emploi en place en Suisse

Être un gestionnaire, un spécialiste ou un travailleur qualifié

Postuler à un moment où les quotas annuels de permis de travail ne sont pas complets

Il n’y a personne de disponible en Suisse ou dans n’importe quel pays de l’UE/AELE pour le poste

L’offre d’emploi a le même salaire et les mêmes conditions de travail que celles qui s’appliqueraient à résident suisse

Les autorités, pour de nombreux emplois, prennent en compte des critères supplémentaires tels que les compétences linguistiques, la capacité à s’intégrer dans la société suisse, le casier judiciaire et la capacité à subvenir aux besoins et à ceux des membres de la famille.

 

Comment demander un visa de travail suisse ?

Comment demander un visa de travail suisse ?

Une fois l’emploi en Suisse trouvé, l’employeur va demander un permis de travail à l’autorité des étrangers de son canton suisse, qui permet au futur employé de vivre et de travailler en Suisse. La demande sera ensuite transmise pour approbation au SEM.

Dès que le travail est trouvé, le concerné pourra commencer sa demande de visa de travail en Suisse par l’intermédiaire de l’ambassade ou du consulat de Suisse dans son pays d’origine. Par contre, il faut avoir un permis de travail avant que le visa ne soit accordé.

Dans le cas où la demande de permis de travail serait accordée, l’autorité cantonale des migrations contactera l’ambassade ou le consulat avec l’autorisation de visa.

En plus de soumettre un formulaire de demande de visa, certains documents doivent être fournis :

Photocopie d’un passeport ou d’une pièce d’identité valide

Une preuve de l’offre d’emploi

Un CV et des copies des diplômes et diplômes de travail en allemand, français, italien ou anglais (traduit par un traducteur agréé, si besoin).

Le traitement de la demande de visa prend généralement environ 8 à 10 semaines.

Frais de visa

 

Un visa de catégorie D coûte environ 88 francs suisses. Si le concerné a besoin d’un visa accéléré ou en dehors des heures normales de travail, il devra payer un supplément qui coûte jusqu’à 50 % au-dessus du prix standard.

 

Durée du visa de travail suisse

Généralement, les visas de travail suisse sont valables de un à 5 ans. Si le concerné travaille sur un contrat à durée déterminé court de 12 mois ou moins, il recevra un permis L non renouvelable d’une durée d’un an.

Par contre, le concerné bénéficiera d’un permis B, renouvelable chaque année, dans le cas où il travaille sur des contrats d’une durée supérieure à 12 mois. Après 10 ans en Suisse, le concerné, s’il souhaite, pourra demander une autorisation d’établissement.

Il est interdit d’entrer en Suisse en tant que touriste et ensuite travailler. Pour travailler en Suisse, il faudra d’abord quitter la Suisse et ensuite postuler depuis le pays d’origine.

Lire aussi : Entretien d’embauche en Suisse : ce dont tout candidat doit savoir
Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

- Advertisement -