dimanche, juillet 21, 2024
- Advertisement -

Visa familial en Suisse : procédure de demande

Un ressortissant étranger aura besoin d’un visa familial en Suisse pour rejoindre un proche. Même si c’est les offices cantonaux de l’immigration qui chargent de la plus grande partie de l’administration, c’est le Secrétariat d’État aux migrations qui est responsable des visas familiaux.

Qui peut déménager en Suisse pour rejoindre sa famille ?

Même si la Suisse ne fait pas partie de l’UE, elle fait quand même partie de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Ainsi les pays de l’UE et de AELE ont des droits réciproques, l’un d’être eux est de circuler sans visa dans les pays de l’UE et de l’AELE.

De ce fait, les citoyens de l’UE/AELE ont le droit de s’installer en Suisse pour rejoindre leur famille sans avoir besoin de visa. Toutefois, ils devront solliciter un permis de séjour suisse s’ils envisagent de rester plus de trois mois.

Visa Suisse : une procédure accélérée

Visa familial pour rejoindre les ressortissants de l’UE/AELE résidant en Suisse

Généralement, les ressortissants de pays tiers hors UE/AELE elles doivent solliciter un visa familial pour entrer en Suisse.

Qui peut postuler ?

Les personnes qui peuvent solliciter un visa familial en Suisse sont :

Conjoint ou partenaire enregistré

Enfants ou petits enfants âgés de moins de 21 ans ou plus s’ils peuvent subvenir à leurs besoins

Parents et grands-parents s’ils peuvent subvenir à leurs besoins

Si la personne est ressortissant de l’UE/AELE en Suisse avec un visa d’études, dans ce cas, il ne peut être rejoint que par son conjoint et ses enfants à charge.

Durée du visa

Les membres de la famille peuvent rester en Suisse aussi longtemps que le proche qu’ils rejoignent est un résident suisse. S la personne séjourne en Suisse à long terme, elle devra obtenir un permis de séjour suisse.

Droits de visa

Les conjoints/partenaires enregistrés ainsi que les enfants de parents UE/AELE ont le droit de travailler et d’étudier avec un visa familial en Suisse. Par contre, l’accès aux aides sociaux dépend de la situation professionnelle du proche rejoint.

Vu qu’il n’existe pas de régime national de sécurité sociale en Suisse, il faudra donc souscrire une assurance maladie qui couvre tous les membres de la famille à charge.
Ceux qui sont indépendants ou en chômage doivent prouver qu’ils disposent de ressources financières suffisantes pour subvenir aux besoins des membres de la famille qui viennent les rejoindre.

Lire aussi: Comment organiser sa valise selon la destination de voyage ?
Le chèque énergie en 2023 : le Gouvernement précise le calendrier et les seuils d’éligibilité
Comment demander ce visa familial en Suisse ?

Le ressortissant étranger qui envisage de rejoindre le membre de la famille doit faire une demande de visa familial en Suisse en passant par l’ambassade ou le consulat de Suisse dans son pays d’origine s’il la demande est faite depuis l’étranger, ou par l’intermédiaire de l’autorité cantonale locale des étrangers si la demande est faite depuis la Suisse.

Il devra aussi fournir les documents suivants :

Pièce d’identité valide avec photo

Un certificat du pays d’origine prouvant la nature de la relation (certificat de mariage par exemple)

Un justificatif de ressources financières attestant que la personne peut subvenir à ses besoins

Le traitement des demandes peut prendre plusieurs mois, donc il faut se donner suffisamment de temps.

Frais de visa

Frais de visa

Le visa familial en Suisse coûte 88 francs suisses. Les enfants âgés de 6 à 12 ans peuvent obtenir le visa au prix réduit de 44 francs suisses. Si le concerné a besoin d’un visa de toute urgence, ou en dehors des heures normales de travail, il devra payer des frais supplémentaires. Le paiement doit être effectué avec la demande.

Lire aussi : L’Algérie fait part à Amy Pope de ses réserves sur la question des migrants
Air France baisse les prix des vols New-York-Alger durant le Ramadan 2023
Visa familial pour rejoindre des ressortissants de pays tiers titulaires d’un permis d’établissement C en Suisse

 

Les membres de la famille non UE/AELE devront solliciter un visa pour rejoindre des proches en Suisse.

Qui peut postuler ?

Les personnes qui peuvent solliciter un visa familial en Suisse sont :

Les conjoints et partenaires enregistrés

Enfant de moins de 18 ans

Durée du visa

Les membres de la famille peuvent rester en Suisse aussi longtemps qu’ils veulent, du moment que le proche rejoint est résident suisse. Si la personne séjourne en Suisse à long terme, il devra obtenir un permis de séjour suisse, appelé permis B qu’il pourra, s’il est en Suisse pendant 5 années consécutives, échanger contre un permis C. Les enfants de moins de 12 ans recevront automatiquement un permis C.

Droits de visa

Les membres de la famille pourront travailler et étudier en Suisse à condition de s’inscrire auprès des autorités cantonales de l’immigration et du marché du travail.
S’ils ne travaillent pas, ils peuvent accéder au service de sécurité sociale et d’aide sociale mais seulement par la police d’assurance maladie du proche rejoint. Cela doit avoir une couverture qui s’étend à d’autres membres de la famille à charge.

Comment le demander ce visa ?

Le conjoint ou partenaire ou l’enfant qui rejoint le proche en Suisse doit faire une demande auprès de l’ambassade ou du consulat de Suisse dans son pays d’origine ou bien auprès de l’autorité cantonale locale des étrangers si la demande est faite en Suisse.

Les documents suivants doivent être fournis :

Attestation de connaissance de la langue nationale du canton de destination ou attestation d’inscription à un cours de langue

Pièce d’identité valide avec photo

Certificat du pays d’origine prouvant la nature de la relation (certificat de mariage par exemple)

Justificatif de ressources financières suffisantes pour subvenir aux besoins ou que le membre de la famille rejoint pourra subvenir aux besoins de la personne qui le rejoint

Il faut postuler plusieurs mois à l’avance vu que le traitement des demandes prend plusieurs mois.

Lire aussi: Une ressortissante algérienne interpellée pour avoir commis un délit grave en France
Flambée de l’euro sur le marché noir : taux de change de 1000€ en dinars algérien
Frais de visa

 

Le visa familial coûte 88 francs suisses, et 44 francs suisses pour les enfants de 6 à 12 ans. Si la personne à besoin d’un visa de toute urgence ou en dehors des heures de travail, il devra payer des frais supplémentaires.

 

Visa familial pour rejoindre des ressortissants de pays tiers titulaires d’un permis de séjour B ou L en Suisse

 

Les titres de séjour suisses B et L sont des titres de courte durée qui permettent à son détenteur de séjourner en Suisse un an maximum. Un permis B est renouvelable annuellement, par contre un permis L ne peut être renouvelé qu’une année supplémentaire.

Ce titre ne donne pas directement droit à son détenteur d’être rejoint par sa famille en Suisse. Toutefois, s’il peut prouver qu’il a suffisamment d’espace pour accueillir sa famille et qu’il a suffisamment de ressources financières pour subvenir aux besoins de sa famille, les autorités cantonales des migrations peuvent autoriser sa famille à le rejoindre.

Tout d’abord, il faut s’adresser aux autorités cantonales locales. Puis une demande acceptée, le concerné pourra amener son conjoint ou partenaire enregistré ainsi que tout enfant à charge de moins de 18 ans.

Lorsque les membres de la famille arrivent en Suisse

Lorsque les membres de la famille arrivent en Suisse

Une fois arrivés en Suisse, les membres de la famille doivent s’inscrire auprès de la nouvelle commune de résidence dans les 14 jours suivant l’arrivée. Il faut s’adresser à l’Office cantonal des étrangers afin d’obtenir une autorisation de séjour si le séjour va prendre plus de trois mois.

Comment ouvrir un compte bancaire en Suisse ?
Comment ouvrir un compte bancaire en Suisse ?

De plus, d’autres éléments doivent être pris en compte lors du déménagement :

S’inscrire aux soins de santé

Ouvrir un compte bancaire suisse.

Lire aussi: Prix des billets vers l’Algérie : le président Tebboune ordonne une réduction de 50%
Change euro-dinar : le conseil d’un ressortissant français résidant en Algérie
Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires