mercredi, juillet 24, 2024
- Advertisement -

Visa Schengen de court séjour : démarches et documents à fournir

Un visa Schengen de court séjour est délivré pour tout ressortissant qui envisage de séjourner en France pour un période qui ne dépasse pas 3 mois. Ce document autorise à séjourner en France et dans les autres pays de l’espace Schengen, sauf exception.

 

Qui doit détenir le visa Schengen de court séjour

 

Une personne est concerné si ces conditions s’offertes à lui :

Être étranger

Le séjour en France ou dans un autre pays de l’espace Schengen est inférieur à 3 mois

Ne pas avoir un titre de séjour ou un visa de long séjour dans un pays de l’espace Schengen.

La personne peut être exemptée de visa selon sa nationalité et le type de son passeport.

 

Qu’est-ce qu’un visa Schengen de court séjour ?

Qu'est-ce qu'un visa Schengen de court séjour ?
Qu’est-ce qu’un visa Schengen de court séjour ?

C’est une vignette apposée sur le passeport d’une personne par l’administration d’un pays pour autoriser l’entrée et le séjour pendant une période déterminée.

Il permet d’entrer et de voyager en France ainsi que les autres pays de l’espace Schengen.

Exceptionnellement, ce visa ne peut être valable qu’en France ou dans un ou plusieurs pays de l’espace Schengen.
Contrairement au visa national de long séjour (type D), le visa Schengen n’autorise pas  l’installation en France.

 

Pour quel motif le visa Schengen peut-il être accordé ?

Le visa Schengen de court séjour peut être délivré pour l’un des motifs suivants :

Voyage touristique

Voyage professionnel

Visite familiale

Formation courte, stage

Exercice d’une activité rémunérée, après avoir obtenu une autorisation provisoire de travail.

 

La durée du séjour autorisé avec le visa Schengen 

Le visa Schengen de court séjour permet de séjourner jusqu’à 90 jours consécutifs ou plusieurs séjours sur une période de 180 jours dans les pays de l’espace Schengen.

Au terme de la période maximale de 90 jours, il faudra sortir de l’espace Schengen.

 

Les documents à fournir pour un visa de court séjour

En plus du visa, le demandeur doit, selon le motif de séjour, fournir les documents suivants :

Justificatif de moyens d’existence (espèces, chèque de voyage, cartes bancaires, etc.)

Justificatifs de garanties du rapatriement ( billets de transport de retour par exemple)

Assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale, pour les soins que le demandeur va recevoir en France

Attestation d’accueil ou justificatif d’hébergement dans un hôtel ou un établissement d’accueil, si le séjour s’effectue dans le cadre d’une visite privée ou familiale

Documents sur l’objet et les conditions du séjour en France, si le voyage est touristique ou professionnel ou a pour but une hospitalisation ou des travaux de recherche.

Lire aussi : Visa étudiant pour le Royaume-Uni : démarches et documents à fournir

Visa Schengen : la Suisse délivre les premiers visas pour des victimes du séisme

 

Comment demander un visa Schengen de court séjour ?

La demande de visa doit être remplie en ligne et ce, 3 mois avant le départ prévu.

Une fois la demande en ligne faite, le concerné devra prendre un rendez-vous au consulat de France du pays dans lequel il réside.

Validité du passeport

 

Le passeport doit être valide au moins 3 mois après la date de fin du visa. Il doit aussi avoir été délivré depuis moins de 10 ans.

 

Enregistrement des données du demandeur

 

Les données biométriques du demandeur vont être prélevées dans un fichier, appelé Visabio.

Ces données sont des images numérisées de sa photo et ses empreintes digitales.

 

Le coût d’un visa Schengen de court séjour
Le coût d'un visa Schengen de court séjour
Le coût d’un visa Schengen de court séjour

Le montant des frais de visa doit être payé au service des visas au moment du dépôt de la demande.

Dans les pays où l’État charge un prestataire de services privé de recevoir les demandes, les frais de dossier doivent être payés à ce prestataire. De plus, ce dernier peut exiger des frais de service supplémentaires à l’étranger.

Le demandeur recevra, après paiement, un reçu indiquant le montant payé.

Toutefois, les personnes suivantes sont dispensées de visa :

Écoliers, étudiants et enseignants les accompagnant lors de séjours d’études ou à but éducatif

Chercheurs se déplaçant à des fins de recherche scientifiques

Représentants d’organisations à but non lucratif âgés au maximum de 25 ans et participant à des séminaires, des conférences ou des manifestations sportives, culturelles ou éducatives organisées par des organisations à but non lucratif.

 

Le visa Schengen peut-il être refusé ?
Le visa Schengen peut-il être refusé ?
Le visa Schengen peut-il être refusé ?

 

Un visa Schengen peut être rejeté par le préfet pour l’un des motifs suivants :

Cesser de remplir les conditions de délivrance du visa

Travailler sans autorisation en France

Le comportement trouble l’ordre public

Venir en France pour y rester et non pour un court séjour (il faut des indices le laissant penser).

Le préfet qui décide de révoquer est celui du département où le concerné séjourne ou du département faisant l’objet d’une enquête.

Le concerné doit être informé de la décision de révocation de son visa de court séjour et des motifs de celle-ci à l’aide d’un formulaire type.

Le concerné peut introduire un recours informel auprès du préfet ou un recours collectif auprès du ministre de l’Intérieur contre la décision d’abrogation.

Si le recours administratif échoue, le concerné pourra également demander à un juge administratif de rejeter l’action.

Comme il peut aussi s’adresser directement à un juge administratif sans déposer de recours administratif.

 

Lire aussi : Titre de séjour 2023 : comment renouveler le titre de séjour

Carte de résident permanent : démarches et documents à fournir

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires