dimanche, juillet 21, 2024
- Advertisement -

voici la somme d’argent autorisée en voyage

Quelle est la somme d’argent autorisée lors d’un voyage entre l’Algérie et la France? La question revient tel un leitmotiv sur les réseaux sociaux à l’approche de l’été. Ils sont très nombreux les ressortissants algériens qui veulent se fixer sur le sujet pour éviter toute mauvaise surprise au port ou à l’aéroport, cet été à l’occasion des grandes vacances.

L’Algérie se prépare à accueillir un nombre record de ses ressortissants établis dans différents pays étrangers dont surtout ceux résidants en France. Les émigrés algériens auront cette année plus d’opportunités pour entrer au pays, contrairement aux toutes dernières saisons.

L’été 2023 connaitra plus de vols et de traversées maritimes. Les différentes compagnies desservant le pays ont repris leurs programmes de voyages d’avant la crise sanitaire liée au coronavirus. Ces expatriés ne rentreront certainement, pas les mains vides. En plus des traditionnels cadeaux qu’ils amènent pour leurs proches, ils se voient également dans l’obligation de transporter des sommes d’argent qu’ils dépenseront au bled.

Somme d’argent autorisée en voyage: le montant plafonné en France et en Algérie

Pour espérer passer des vacances agréables, certains d’entre eux veulent transporter des montants importants. Gare cependant d’enfreindre la loi. Des intervenants sur les différentes pages Facebook dédiées aux voyages tentent depuis quelques jours de passer le mot. Le montant est plafonné tant en France qu’en Algérie.

En France, la réglementation stipule que le voyageur n’a pas le droit de transporter avec lui plus de 10 000 euros. Dépassé le seuil, le passager devra faire une déclaration à la douane.

Somme d’argent autorisée en voyage: ce que dit la loi en France

« À partir de 10 000 € d’argent transporté physiquement, vous devez faire une déclaration à la douane, que vous soyez ou non le propriétaire de l’argent. Cette déclaration se fait principalement en ligne. Vous pouvez être sanctionné si vous ne faites pas la déclaration ou si elle est fausse », indique l’administration française sur son site officiel.

Ainsi « vous devez faire une déclaration à la douane si vous transportez de l’argent liquide : billets de banque et pièces de monnaie, chèques, chèques de voyage, cartes prépayées, pièces et lingots or d’un montant égal ou supérieur à 10 000 € », ajoute la même source.

Soulignant que « vous êtes concernés si vous transportez physiquement cet argent lors d’un voyage. » et que « cette obligation vous concerne quelle que soit votre nationalité ou votre résidence (en France ou non) ». L’administration française fait savoir que « cette obligation concerne également les couples, les familles ou les personnes quand la somme de leurs fonds atteint 10 000 € et qu’il existe entre eux une communauté d’intérêt ».

Somme d’argent autorisée en voyage: Voilà ce que stipule la loi en Algérie

Même cas de figure en Algérie où la somme d’argent autorisée en voyage sans déclaration douanière ou bancaire se fixe à 1000 euros. « La déclaration de devises est obligatoire à l’entrée et à la sortie du territoire national. Pour tout montant égal ou supérieur à mille (1000) euros pour les nationaux résidents et non-résidents. Cinq mille (5000) euros pour les étrangers. », peut-on lire en effet sur le site de la direction de la douane algérienne.

Celle-ci précise que les non-résidents en Algérie, a savoir les ressortissants algériens établis à l’étranger, « sont tenus de présenter un reçu bancaire attestant le change d’une partie ou de la totalité de la somme en devises (dépassant les 1000 euros) à l’entrée du territoire national. », lit-on également sur le site de la douane algérienne.

Par ailleurs, l’administration est intransigeante sur le sujet en France et en Algérie. Le réfractaire encourt de lourdes peines. Il risque la prison pour tentative de transfert illicite d’argent vers l’étranger. Ce qui peut lui valoir quelques années de réclusion.

Suivez nous sur : Facebook 

Islam M.
Islam M.http://www.djalia-dz.com/fr
Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme et à l'immigration, et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications.
Actualités Similaires