vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Aéroports de France : Vers une nouvelle grève des contrôleurs aériens ?

Aéroports de France – Les aéroports français se préparent-ils à affronter une nouvelle grève des contrôleurs aériens ?

En effet, peu de temps après une grève de grande envergure ayant paralysé l’aéroport de Paris-Orly, l’Usac-CGT, le troisième syndicat représentatif des aiguilleurs du ciel, a déposé un préavis de grève. Cette mobilisation est prévue pour la période allant du vendredi 31 mai au vendredi 7 juin.

Cette nouvelle grève risque de perturber fortement le trafic aérien en France, avec des implications significatives pour les voyageurs et l’économie.

Aéroports de France : Un nouveau week-end noir en perspective ?

Aéroports de France : Un nouveau week-end noir en perspective ?

Selon Le Figaro, le week-end dernier, une grève massive a entraîné l’annulation de 70 % des vols à l’aéroport de Paris-Orly.

Le préavis de grève déposé par l’Usac-CGT pour la semaine à venir laisse présager de nouvelles perturbations majeures. Les contrôleurs aériens entendent protester contre un accord signé fin avril entre la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et le principal syndicat des contrôleurs, le SNCTA.

Cet accord, portant sur les mesures d’accompagnement, notamment salariales, d’une réforme de la navigation aérienne en France, est au cœur du mécontentement.

Les raisons de la grève

Dans leur préavis de grève adressé au directeur général de l’Aviation civile, l’Usac-CGT a exprimé son mécontentement face à certaines propositions de l’accord.

Le syndicat accuse la direction de la DGAC de ne pas avoir pris en compte les attentes d’un grand nombre d’agents, dénonçant une « casse du service public » et un traitement différencié des différentes catégories de personnels.

Le syndicat déplore notamment le manque d’équité dans les augmentations de rémunération et la réorganisation du « maillage territorial » des services de navigation aérienne, qu’il estime néfaste pour le service public.

Les détails de l’accord contesté

Bien que les détails de l’accord soient restés confidentiels, il prévoit des hausses de salaires et des avantages pour les contrôleurs aériens.

Cependant, l’accord n’a pas réussi à apaiser les tensions, comme en témoigne la grève massive du 25 avril dernier, qui avait entraîné l’annulation de milliers de vols.

L’Usac-CGT rejette cet accord, estimant qu’il ne répond pas aux attentes de nombreux agents de la DGAC.

Impact potentiel sur le trafic aérien

Le préavis de grève de l’Usac-CGT pour la période du 31 mai au 7 juin est similaire à celui déposé pour la période du 23 au 30 mai.

Cependant, il est difficile de prévoir l’impact exact de cette nouvelle grève sur le trafic aérien. À ce stade, l’Unsa-Icna, le deuxième syndicat représentatif, n’a pas rallié l’appel à la grève.

Lors du week-end précédent, l’Unsa-Icna avait appelé à la mobilisation uniquement les personnels d’Orly. L’ampleur des perturbations dépendra donc de l’adhésion des autres syndicats et de la réponse de la DGAC.

Possibilité de Conciliation

Dans son courrier, l’Usac-CGT se dit prêt à une réunion de conciliation avec la DGAC, conformément à la loi.

Cette ouverture au dialogue pourrait offrir une opportunité de résolution des conflits et d’évitement des perturbations prévues.

Toutefois, en l’absence d’un accord rapide, le risque de nouvelles perturbations importantes demeure.

Lire aussi :

L’aéroport d’Orly : indemnisation pour les voyageurs impactés par la grève ?

Tarifs taxis Aéroport d’Alger : Le PDG de la SGSIA annonce une nouvelle mesure !  

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires