dimanche, juin 16, 2024
- Advertisement -

L’aéroport d’Orly : indemnisation pour les voyageurs impactés par la grève ?

Le week-end du 25 et 26 mai 2024 a été marqué par de fortes perturbations à l’aéroport d’Orly en raison d’une grève des contrôleurs aériens.

Cette situation a conduit à l’annulation de jusqu’à 70% des vols, laissant de nombreux voyageurs dans l’incertitude.

Si ces derniers ne sont pas éligibles à une indemnisation en raison de la nature exceptionnelle de la grève, ils ont néanmoins droit au remboursement de leur billet.

Cet article examine les droits des passagers dans de telles circonstances et les démarches à suivre pour obtenir une compensation.

Perturbations à l’aéroport d’Orly : Une grève paralysante

Perturbations à l'aéroport d'Orly : Une grève paralysante

Contexte et impact de la grève

Les syndicats de contrôleurs aériens avaient annoncé une grève pour le samedi 25 mai 2024. Cela à provoquer des perturbations majeures à l’aéroport d’Orly.

Cette mobilisation, motivée par des revendications concernant les conditions de travail et les effectifs, a entraîné l’annulation de 70% des vols.

La situation s’est prolongée le dimanche 26 mai, affectant gravement le trafic aérien et laissant de nombreux voyageurs bloqués.

Circonstances exceptionnelles : Pas d’indemnisation

Selon BFMTV, les voyageurs affectés par ces annulations ne peuvent prétendre à une indemnisation pour la gêne occasionnée.

Selon les règles de l’Union européenne, les grèves des contrôleurs aériens sont considérées comme des circonstances extraordinaires échappant au contrôle des compagnies aériennes.

Remboursement des billets

Même si les passagers ne peuvent pas réclamer d’indemnisation, ils ont droit au remboursement de leur billet.

Le ministère de l’Économie a rappelé sur son site web que les usagers ont droit « au minimum au remboursement de leur billet ».

Pour les vols européens, les compagnies doivent offrir un remboursement dans un délai de sept jours ou proposer un autre vol dans des conditions comparables à la réservation initiale.

Réacheminement et prise en charge des frais

En cas de réacheminement, la compagnie aérienne doit prendre en charge tous les frais supplémentaires encourus par les voyageurs jusqu’à leur arrivée à destination.

Cela inclut les frais d’hôtel, de restauration et de transport. Cette obligation s’applique aux vols opérés par des compagnies européennes au sein de l’Union européenne.

Comparaison avec les situations hors circonstances exceptionnelles

En l’absence de circonstances exceptionnelles comme une grève, les annulations de vols au sein de l’Union européenne donnent droit à une indemnisation.

Les montants varient en fonction de la distance du vol :

  • 250 euros pour les vols de moins de 1 500 km,
  • 400 euros pour les vols de 1 500 à 3 000 km,
  • 600 euros pour les vols de plus de 3 500 km.

Lire aussi :

Aéroports en France : mise en place d’un nouveau système

Aéroport d’Orly : Une journée de perturbations annoncée

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires