vendredi, juin 14, 2024
- Advertisement -

Aéroports de Parisiens : une journée de grève annoncée pour cette date

Les aéroports de Parisiens s’apprêtent à vivre une journée de perturbations ce mardi 21 mai.

Quatre syndicats du groupe Aéroports de Paris (ADP) – CGT, CFDT, Unsa et FO – appellent les salariés à une grève pour réclamer une augmentation des effectifs et des primes généralisées.

À quelques semaines des Jeux Olympiques, cette mobilisation soulève des enjeux importants pour la gestion des infrastructures aéroportuaires pendant cet événement mondial.

Un Contexte opportun

La journée de grève du 21 mai coïncide stratégiquement avec l’assemblée générale des actionnaires du groupe ADP, au cours de laquelle le président sortant, Augustin de Romanet, ne sera pas reconduit.

L’État, détenteur de 50,6 % du capital, doit proposer son successeur. Cette coïncidence n’est pas fortuite et montre l’intention des syndicats de faire pression sur la direction à un moment clé.

Aéroports de Parisiens : Une mobilisation annoncée

Aéroports de Parisiens : Une mobilisation annoncée

Un syndicaliste confie au Parisien que le niveau de mobilisation est significatif sans pour autant paralyser l’activité des aéroports.

Cette manifestation débutera à 10 heures devant le terminal 2E de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, soulignant la détermination des syndicats à se faire entendre sans nécessairement bloquer les opérations.

Augmentation des effectifs

La revendication principale des syndicats est l’augmentation des effectifs. La crise du secteur aérien pendant la pandémie de Covid-19 a conduit le groupe ADP à réduire considérablement son personnel.

Bien que le trafic aérien revienne progressivement à son niveau pré-pandémique, les embauches ne suivent pas la même courbe.

Les syndicats insistent sur la nécessité de recruter davantage pour faire face à l’augmentation de la demande et à la surcharge de travail.

Primes pour les Jeux Olympiques

Les syndicats réclament également des primes uniformes pour tous les salariés travaillant entre le 8 juillet et le 15 septembre, période correspondant aux Jeux Olympiques.

Les salariés, notamment du personnel administratif, seront détachés de leurs postes habituels pour renforcer les équipes d’exploitation.

Cette réorganisation du travail implique une surcharge pour ceux qui restent à leur poste, justifiant selon les syndicats l’octroi de primes pour tous.

Mesures de départ anticipé et révision des salaires

Outre l’augmentation des effectifs, les syndicats demandent des mesures de départ anticipé pour compenser la pénibilité des métiers dans les aéroports.

La révision des grilles de salaires est également au cœur des revendications. Ces mesures visent à améliorer les conditions de travail et à reconnaître l’effort et l’engagement des employés.

Une échéance cruciale

Les Jeux Olympiques représentent une échéance majeure pour les aéroports parisiens. L’afflux massif de voyageurs et la complexité logistique imposent une organisation rigoureuse et des effectifs suffisants.

Les revendications des syndicats s’inscrivent donc dans une logique de préparation optimale pour cet événement mondial.

Lire aussi :

Aéroport d’Alger 2024 : une cachette insolite suite à une inspection (vidéo)

Bagages aéroport d’Alger : Le PDG de la SGSIA annonce une nouvelle mesure !

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires