samedi, juillet 13, 2024
- Advertisement -

Transfert illicite de devises: une grande somme en euro saisie à l’aéroport d’Alger par la douane

Une grande somme en euro a été saisie par la douane algérienne à l’aéroport d’Alger sur un ressortissant étranger.

L’aéroport d’Alger Houari boumédiène est fréquenté par un nombre important des passagers. Les éléments de la douane algérienne surveillent de près les bagages des passagers.

la douane
la douane

Aéroport d’Alger : transfert illicite de devises échouée

La agents de la douane ont réussi à mettre en échec d’une tentative de transfert illicite d’une énorme somme de devise via l’aéroport d’Alger Houari boumédiène.

Un ressortissant espagnol, venu en visite en Algérie a été arrêté, le 26 janvier ,en possession de la somme de 800 000 euros à l’aéroport d’Alger Houari boumédiène.

Selon le média arabophone Ennahar, le passager a été arrêté  alors qu’il tentait de faire entrer cette importante somme d’argent, illégalement sur le territoire algérien.

Pour rappel, à l’entrée du territoire national, tout voyageur est obligé de déclarer ses devises aux services des douanes si les montants dépassent les 1000€.

Lire aussi: Impôts France 2023 : dernier délai de déclaration statut d’occupation de vos logements

Impôts France 2023
Impôts France 2023 : dernier délai de déclaration statut d’occupation de vos logements

Le ressortissant espagnol devant la justice algérienne

Selon la même source, le voyageur qui tentait de transporter illégalement la somme de 800 000 euros a été au centre d’une enquête interne, avant de devoir répondre ses actes devant un tribunal.

Il a donc été présenté, devant le tribunal de Dar El Beida ce jeudi 26 janvier 2023. Dès lors, il a été inculpé pour « viol du règlement de change et la législation relative à la circulation des capitaux à destination et en provenance de l’étranger ».

Il faut préciser que le mis en cause a expliqué que sa visite était de nature touristique et que cette sommes lui aurait servi à découvrir le territoire algérien. L’accusé expliqua que ses « intentions étaient bonnes », et qu’il comptait se limiter au tourisme. Il réfuta donc toute accusation de transfert illicite de devises.

Le procureur de la République a compte à lui sévi, et a exigé le paiement d’une amende qui s’élève à deux fois le montant saisi, en attendant le verdict.

Lire aussi: Procédures de facilitations dans le nouveau Code des Douanes

douane algérienne
Procédures de facilitations dans le nouveau Code des Douanes
Actualités Similaires