jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Immobilier en 2023 : faut-il attendre ou se lancer tout de suite dans l’achat ?

L’immobilier en 2023, semble se rétablir, en effet l’immobilier s’est retrouvé dans des situations délicates depuis les différentes crises successives. La pandémie due au Covid-19, le conflit entre la Russie et l’Ukraine, l’inflation qui bat des records, tous ces évènements ont donc chamboulé le secteur de l’immobilier.

Les taux bancaires étaient encore très bas il y a de cela deux ans, mais aujourd’hui, la donne est différente. En effet, les taux d’intérêt ne cessent d’augmenter et pourraient même atteindre quatre (4) % pendant la période estivale 2023, ce qui inquiète donc les citoyens Français qui avaient un projet immobilier. Alors, est-ce qu’il faut attendre un meilleur moment pour se lancer dans l’achat ?

Crédit immobilier
Crédit immobilier

Lire aussi: Aide de 916 euros de la CAF 2023 : les Français concernés par cette aide pour la retraite

Du nouveau pour les allocations touristiques et les bureaux de change

Immobilier en 2023 : faut-il attendre avant de se lancer dans l’achat ?

D’après les données récentes du courtier VousFinancer, le taux d’un crédit immobilier se situe actuellement entre 2,50 % et 3,20%. Mais il faut savoir que ce taux pourrait atteindre  4% cet été à l’occasion de la saison estivale. Forcément, cela va jouer sur votre capacité d’emprunt, sur votre pouvoir d’achat et l’âge qui vous reste à vivre. Votre banque ne passera pas à côté de tous ces éléments essentiels pour vous accorder un prêt. Donc la question qui se pose, est-ce qu’il vaut mieux repousser votre projet d’achat d’un bien immobilier ?

Prêt immobilier
Prêt immobilier

Lire aussi: Déclarations d’impôts 2023 : les sanctions si vous faites votre déclaration en retard ou en cas d’oubli

Immobilier en 2023 : le bon moment n’existe pas

Voici un exemple qui est concret de l’évolution des taux d’intérêt et de leur incidence sur l’emprunt bancaire :

Avant :

  • Un couple avec des revenus mensuels qui sont de 4.200 euros pouvait avoir un crédit immobilier de 300 000 euros environ sur vingt (20) ans et pour un taux d’un (1) %.

Aujourd’hui en 2023 :

  • Ce couple a une capacité nettement plus basse. Donc, il ne pourra donc emprunter que 250 000 euros à cause de la hausse des taux d’intérêt.

Été 2023 :

  • Si les prévisions de quatre (4) % se produisent, le couple ne pourra pas donc dépasser les 228 000 euros de prêt.

En conclusion, si vous devez donc acquérir un bien immobilier, c’est le moment où jamais de vous dépêcher. En effet, agirent plus vite, vous aurez votre offre de prêt validé, plus vite votre taux sera bloqué et ne pourra plus évoluer.

Mais il faut faire attention à votre timing, anticipez et voyez plus loin. Si votre banque vous a annoncé un crédit possible de 250 000 euros pour aujourd’hui, que vous commencez les recherches et que vous trouvez la perle rare cet été, vous aurez donc perdu 20 000 euros dans votre enveloppe. Par conséquent, vous êtes dans l’obligation d’être plus rapide dans vos choix et les décisions au risque de revoir vos exigences à la baisse.

Immobilier en France
Immobilier en France

Lire aussi: Déclaration d’impôt sur les revenus : Voici la date limite pour cette année 2023 selon votre département

Immobilier en 2023 : il faut oublier les taux bas

La question que pose tout le monde, est-ce que la situation va stagner, s’améliorer ou s’aggraver ? Malheureusement, il est impossible de le savoir réellement. À part le fait que la prochaine période estivale 2023 va connaitre un pic qui est calculé pour les taux bancaires. Normalement, ces taux devraient se stagner ensuite, mais l’avenir est incertain. Il y a quand même une chose qu’il faut mettre en tête : les taux bas sont révolus.

Donc, les spécialistes dans le domaine de l’immobilier auraient tendance à pousser leurs clients à réaliser l’achat tout de suite. Sinon, ces derniers pourraient attendre plus longtemps et même très longtemps une meilleure conjoncture. Mais, il est inutile et déprimant de regarder « dans votre rétroviseur ».

Pour les propriétaires qui ont eu de la chance de faire une acquisition au moment où les taux d’intérêt étaient bas, tant mieux pour eux. Donc, ils peuvent rester au chaud et attendre au moins cinq (5) ans pour revendre leur bien immobilier et éventuellement faire une plus-value.

Un dernier point important qu’il faut souligner. Même si les taux sont trop élevés, certains sont ravis de la baisse des prix des biens immobiliers qui est l’ordre de cinq (5) à dix (10) % minimum et se disent que cela peut être une aubaine. Mais attention, en réalité, cette baisse est moins rapide que la diminution de la capacité d’emprunt…

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires