jeudi, juin 20, 2024
- Advertisement -

Le regroupement familial en France sera-t-il supprimé ?

Le regroupement familial en France sera-t-il supprimé ? En effet un sondage réalisé par CSA (Conseil Sondages Analyses) pour la chaine CNEWS, publié ce mercredi 10 mai 2023, révèle que six (6) Français sur dix 10 soit 59 % sont favorables à la suppression du regroupement familial.

Alors que le gouvernement Français veut relancer les concertations afin de présenter un nouveau projet de loi sur l’immigration en juillet prochain en Conseil des ministres, une majorité de Français se prononce favorable pour une suppression du regroupement familial. Il faut noter que ce motif d’immigration est mis en place dans en France à partir de l’année 1976.

Le regroupement familial en France sera-t-il supprimé ?
Le regroupement familial en France sera-t-il supprimé ?

Regroupement familial : 59 % des Français sont favorables à la suppression de ce motif d’immigration

En effet, selon un sondage réalisé par CSA pour la chaine CNEWS dévoilé ce mercredi 10 mai 2023, 59% des individus interrogés se disent ainsi «favorables» à la suppression de regroupement familial,  40% des interrogés sont contre la suppression et 1% des sondés ne sont pas prononcés.

Dans le détail de ce sondage, parmi les 1.009 répondants :

  • 62% des hommes se montrent un peu plus favorables à l’idée de mettre fin à ce motif d’immigration.
  • 57% des femmes se montrent un peu plus favorables à l’idée de mettre fin à ce motif d’immigration.

Concernant la répartition par âge, la catégorie répondant le plus par un «oui» à la question, faut-il mettre fin en France à la politique du regroupement familial ?

  • 65% pour les 50 ans à 64 ans.
  • 62% pour les 65 ans et plus.
  • 57% pour les 35 ans à 49 ans.

Considérant le profil sociologique des individus répondants à ce sondage, ce sont les CSP-, soient les catégories socio-professionnelles les moins favorisées, qui se montrent les plus fermes avec 61% pour mettre fin au regroupement familial en France. Arrivent ensuite les CSP+ avec 60% et les inactifs avec 57%.

Regroupement familial : 59 % des Français sont favorables à la suppression de ce motif d’immigration
59 % des Français sont favorables à la suppression de ce motif d’immigration

La différenciation politique gauche-droite est très prononcée dans les résultats

Sans grande surprise, la différenciation politique gauche-droite est très prononcée dans les résultats de ce sondage. En effet, au total :

  • 33% des sondés de gauche sont prononcés contre la suppression de ce motif d’immigration.
  • 85% des sondés de droite sont favorables à sa suppression.
  • 38% des individus proches du Parti socialiste ont majoritairement répondu «non» à la question posée.
  • 33% de la gauche radicale avec 33%.
  • 24% de la France insoumise.
  • Les Écologistes avec 19%.

Par contre, les sondés proches de Reconquête sont quasiment unanimes avec 97% de oui, pour supprimer le regroupement familial. Un avis partagé par les électeurs du Rassemblement national avec 89% de oui et Les Républicains avec 83% de oui.

Le regroupement familial est mis en place à partir de 1976

Ce motif d’immigration est mis en place à partir de 1976, sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, afin de compenser la fermeture de l’immigration de travail en année 1974, le regroupement familial permet donc à un étranger en possession d’un titre de séjour d’être rejoint par les membres de sa famille.

Le ministère de l’Intérieur, précise sur son site officiel, «Il résulte de la conciliation entre le droit fondamental de mener une vie familiale normale et les exigences de la maîtrise migratoire».

Néanmoins, récemment en France, des voix se sont élevées au sein même de l’exécutif en réaction à l’arrivée massive de migrants depuis la frontière franco-italienne appelant alors à des restrictions de ce droit dans le cadre du nouveau projet de loi sur l’immigration. C’est le cas notamment du ministre Français de l’Intérieur Gérald Darmanin.

«Je serais favorable (…) à des nouvelles dispositions qui pourraient limiter le regroupement familial sans être contraires à la Constitution», avait ainsi déclaré Gérald Darmanin, à la fin du mois de février dernier.

À droite, Eric Ciotti, président des Républicains, avait appelé en avril dernier à un référendum afin de modifier la Constitution et les engagements de la France en matière de regroupement familial.

Le regroupement familial est mis en place à partir de 1976
Le regroupement familial est mis en place à partir de 1976

À leur tour, Aurélien Pradié et Pierre-Henri Dumont, députés LR ont proposé un RIP (Référendum d’Initiative Partagée) sur l’immigration estimant que «la politique des quotas n’est pas à la hauteur du défi migratoire» et qu’il faut désormais «passer d’une immigration familiale subie sous-qualifiée à une immigration de travail choisie surqualifiée».

 

Mohammed Muhammed
Mohammed Muhammed
Par Mohammed Loul Rédacteur web expérimenté, il rédige notamment des articles sur l'actualité des aides et les primes en France
Actualités Similaires