dimanche, juin 16, 2024
- Advertisement -

Une nouvelle grève annoncée à l’aéroport Paris-Orly

Un préavis de grève vient d’être déposé à l’aéroport Paris-Orly pour trois jours, menaçant de perturber le trafic aérien à partir du 11 juin.

Cette initiative, lancée par un syndicat de contrôleurs aériens, vise à réclamer des recrutements supplémentaires. L’annonce a été faite par l’UNSA-ICNA, le mercredi 5 juin.

Aéroport Paris-Orly : Un appel à la grève pour des recrutements supplémentaires

Aéroport Paris-Orly : Un appel à la grève pour des recrutements supplémentaires

Selon Le monde, un préavis de grève pour les journées des 11, 12 et 13 juin a été déposé. Et ce par L’UNSA-ICNA, deuxième syndicat en termes de représentativité chez les contrôleurs aériens avec 17 % des voix aux dernières élections professionnelles.

Cette grève est motivée par la nécessité de recruter davantage de contrôleurs aériens afin de faire face à la charge de travail croissante à l’aéroport d’Orly.

Un porte-parole du syndicat, préférant rester anonyme, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) : « Orly est clairement relégué au second plan par la DGAC [direction générale de l’aviation civile] par rapport à l’autre aéroport parisien, malgré un enjeu stratégique similaire. »

Un accord contesté et des conditions de travail dégradées

L’UNSA-ICNA et l’USAC-CGT, représentant respectivement 17 % et 16 % des voix, ont rejeté un accord signé fin avril entre la DGAC et le SNCTA. Ce dernier est le syndicat majoritaire chez les contrôleurs aériens avec 60 % des voix.

Cet accord prévoit des mesures, notamment salariales, pour accompagner la refonte prévue du contrôle aérien en France.

Cependant, pour l’UNSA-ICNA, cet accord entraîne une forte dégradation des conditions de travail des contrôleurs aériens. De plus, cela ne résout pas les problèmes d’effectif.

« Depuis plusieurs semaines, des mouvements de grève sont initiés par des organisations syndicales minoritaires chez les contrôleurs aériens. ce qui entraîne des perturbations, en particulier sur l’aéroport d’Orly », a dénoncé le SNCTA dans un communiqué.

Le SNCTA se désolidarise

Le SNCTA, le syndicat majoritaire, s’est désolidarisé de ces préavis de grève. De plus, il a dénoncé une forme de « désinformation et d’instrumentalisation politique ».

Selon lui, cette grève constitue « un déni de démocratie sociale suite à l’accord majoritaire signé ».

Dans son communiqué, le SNCTA a affirmé : « Le SNCTA n’appelle aucun contrôleur aérien à la grève. Il condamne toute volonté d’assimiler l’ensemble de la profession à l’action isolée de quelques-uns. »

Conséquences pour les voyageurs

Les voyageurs utilisant l’aéroport de Paris-Orly les 11, 12 et 13 juin devraient s’attendre à des perturbations importantes.

Les grèves des contrôleurs aériens peuvent ainsi entraîner des retards significatifs et des annulations de vols, affectant des milliers de passagers.

Il est donc recommandé aux voyageurs de vérifier l’état de leur vol. Et ce avant de se rendre à l’aéroport et d’envisager des alternatives de voyage si nécessaire.

Lire aussi :

De nouveaux avions pour Air Algérie en 2025

L’aéroport d’Orly : indemnisation pour les voyageurs impactés par la grève ?

Ahcen Hcn
Ahcen Hcn
Par Ahcen Hacn journaliste tabloïd et conférencier depuis plusieurs années pour diverses publications. Il possède une expérience significative dans les visas et Il rédige des articles sur des sujets liés au tourisme, voyages et à l'immigration
Actualités Similaires